Réaliser soi même des wavy

Le 17/09/2013 à 08h00 - Trend Zone

Après quelques saisons passées sous silence, l’effet faussement décoiffé, les boucles et les wavy (ondulations) reviennent au galop. Plus que jamais, les designers et hair stylist voient dans le wavy une coiffure glamour. Parfois, il suffit de quelques ondulations lâches pour que la matière hérite d’un effet sorti de bain ou de plage ultra trendy. Pour d’autres, c’est comme si l’on venait tout juste de débarrasser ses longueurs d’anciennes tresses. Bref, les impressions visuelles ne manquent pas ! Voici quelques conseils pour s’offrir cette délicieuse crinière de sirène.

entretenir-cheveux-boucles

 

Le wavy, coiffure culte des surfeuses californiennes

Lorsque l’on évoque le terme, on pense tout de suite aux Californiennes : blondes pour la plupart, on les voit débouler en roller sur les avenues côtières ou astiquer leur planche de surf sur les plages. Surtout que ce style capillaire est recommandé sur un teint halé, qu’il soit artificiel ou naturel. Le maquillage est choisi de préférence nude. Pour coller au maximum à la tendance, le wavy est doublé d’une coloration tie and dye (ou ombré hair). L’effet faussement négligé sera alors à son paroxysme et le look de surfeuse californienne garanti à 100% ! Mais au-delà de cette identification aux « figurantes » d’Alerte à Malibu, le wavy prône le retour au naturel, car les ondulations offrent aux cheveux, même courts, un mouvement naturel.

 

Le wavy avec un spray texturisant

On peut simplifier le protocole en optant pour un produit à base de sel de mer. L’effet plage sera garanti, le gain de temps assuré, mais les cheveux n’en sortiront pas indemnes. Du moins, s’il s’agit d’une application ponctuelle, l’expérience peut-être tentée. En revanche, si l’on compte s’en mettre durant tout l’été, il y a fort à parier que la frimousse aura de la paille en guise de cheveux à la fin de la saison. Car le sel de mer dessèche les cheveux !

 

Le wavy par froissage des mèches

Il suffit d’un shampoing, d’un après-shampoing et d’un masque non crémeux. On s’adonne au rituel habituel, mais une fois au masque, on rince le produit superficiellement (il doit encore en rester dans sa chevelure). Lors du séchage, il y a deux façons de procéder. Soit on froisse sa crinière mèche par mèche en prenant les pointes entre les paumes des mains puis en remontant les longueurs sans s’arrêter de frictionner la matière. Soit on place la tête en bas et on souffle dessus à l’aide d’un sèche-cheveux réglé à la température la plus basse. Au final, les cheveux seront propres, nourris en profondeur et le wavy sera au rendez-vous.

 

Le wavy en twistant les mèches

Le wavy peut être créé en twistant les mèches. Pour y arriver il faut au préalable se faire la triade  shampoing, après-shampoing et masque à rincer partiellement. Puis tout va se jouer au séchage. Le principe consiste à créer des mèches d’à peu près une vingtaine de centimètres chacune que l’on enroule chaque fois sur un doigt. Pendant que l’on tord une mèche, on l’expose à la chaleur – la plus faible - du séchoir.