Top 15 des coupes de cheveux mythiques du cinéma

Le 26/11/2013 à 06h57 - Coiffure people

Au cinéma, il n’y a pas que le casting, ni le scénario, ni les effets spéciaux qui comptent. Maquillage et coiffure contribuent également au succès d’un film. Preuve en est que des coupes ont accédé au statut de mythe : elles ont influencé toute une génération, sont devenues la signature d’une actrice et parfois même du film, et pour certaines, elles continuent de marquer l’univers de la coiffure moderne.

 

1. Les coiffures du temps

Dans Diamants sur canapé, Audrey Hepburn porte un vertigineux chignon haut, généreux en volume et sans aucune mèche qui dépasse. C’est raffiné et féminin, comme on les aimait dans les années 60. Les années 70 voient le succès de la chevelure parfaitement raide avec une raie au milieu. Cette tendance coiffure on la doit à Alic MacGraw qui en fait l’éloge dans Love story.  À la même période, la boule afro de Pam Grier dans Foxy Brown (1974) reçoit le suffrage de la communauté noire américaine et finit par faire le tour du monde. Quant aux années 80, c’est le brushing XXL façon Melanie Griffith dans Working girl qui fait sensation.

1     2     3

 

2. Les longueurs cultes

Dans Annie Hall, Diane Keaton est applaudie pour ses longueurs qu’elle laisse flotter au naturel.  Volver dévoile les longueurs wavy de Penélope Cruz que celle-ci coiffe en chignon dans quelques scènes. Enfin, Rita Hayworth semble être la précurseur des divas modernes lorsque dans Gilda  (années 40) elle s’offre une raie de côté, débouchant sur un brushing parfait et s’achevant au niveau des épaules par des boucles en cascade. Cette coiffure extra féminine est taillée dans une crinière rousse.

1     2     3

 

3. Les carrés cultes

On citera celui d’Audrey Tautou dans « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » (la coiffure est signée John Nollet), extrêmement court et accessoirisé d’une discrète frange. On renvoie également au carré graphique de Louise Brooks dans Loulou. Il est sculpté dans une chevelure noire parfaitement luisante. Autre carré qui a marqué les esprits, celui bien court de Natalie Portman dans Léon  et qui rappelle le carré de Louise Brooks. Enfin, on ne peut passer à côté du carré brun porté par Uma Thurman dans Pulp fiction.

1     2     3

 

4. Les blonds cultes

Lorsque l’on parle de blonde au cinéma, dans l’ordre chronologique, on pense immédiatement à : Jean Harlow (La Blonde platine, film des années 30) sans qui la blonde n’aurait pu t’être fatale, Brigitte Bardot (Les Femmes), Catherine Deneuve (Les Demoiselles de Rochefort et Belle de jour), Tippi Hedren (Les Oiseaux) à l’origine de la tendance blonde hitchcockienne et Reese Witherspoon (La Revanche d’une blonde) qui restaure la réputation dépréciée des blondes.

1     99l/11/huty/13289/38     'Water For Elephants' Paris Premiere

 

5. Les inclassables

Les boucles dessinées sur une chevelure à la coloration rousse fondée sont la signature exclusive de Julia Roberts. Pretty Woman en fait la « promotion » ! Dans les années 80, la coiffure de Madonna s’imprime sur toutes les têtes : blonde décolorée avec effet racine criard accessoirisé d’un nœud géant. Voilà l’empreinte du film Recherche Susan désespérément dans l’univers des adolescentes de l’époque. Enfin, qui ne se souvient de Marilyn Monroe et de ses boucles façon fifties qui la singularisent dans Sept ans de réflexion ?

1     2     3

Articles recommandés

  1. Game of Thrones : Voici les plus belles coiffures de la série ! Game of Thrones : Voici les plus belles coiffures de la série !
  2. Jean Luc Mélenchon dérape et s'en prend à la coiffure d'un journaliste ! Jean Luc Mélenchon dérape et s'en prend à la coiffure d'un journaliste !
  3. Quelle tresse porter en 2014 ? Quelle tresse porter en 2014 ?
  4. Ces coiffures de stars qui ont marqué 2013 Ces coiffures de stars qui ont marqué 2013