Cette coiffeuse perd ses cheveux après avoir utilisé un kit défrisant !

Le 22/12/2015 à 09h54 - Infos coiffure

D'habitude, ce sont les particuliers qui perdent leurs cheveux, ou qui font des réactions allergiques suite à l'utilisation d'un produit de coiffure. Mais on pensait que les professionnelles, averties, ne seraient pas concernées par ce type de problème. Et pourtant, c'est bien à une coiffeuse qu'est arrivée cette drôle d'aventure... 

En effet, 23 ans, est une professionnelle de la coiffure. CAP en poche, la seule erreur qu'elle a commise est peut-être de s'être approvisionnée en grande surface. Car les produits de la marque Laura Sim's sont distribués en grande surface. La coiffeuse n'utilise pas ces produits d'habitude, mais son défrisant favori étant en rupture de stock, celle-ci se rabat sur les produits Laura Sim's, des produits originellement prévus pour les cheveux afros. Elle affirme avoir bien lu la notice d'utilisation : "il n’y avait rien d’alarmant dans la composition des produits indiquée sur la boîte". Un produit sans soude et sans paraben, et même enrichi "en beurre de cupuaçu et protéine de soie pour un système protecteur anti-casse"
En professionnelle avertie, elle effectue les différents tests : sur la peau, et même sur une mèche de cheveux. Rien d'anormal, elle se décide donc à poser le produit sur l'intégralité de ses cheveux. Et c'est la que le drame commence : "Le cuir chevelu me piquait très fort au bout d’à peine 3-4 minutes. En rinçant, j’ai perdu l’intégralité de mes cheveux". Quelques heures plus tard, les cheveux tombent par poignée jusqu'à la rendre parfaitement chauve, avec pour unique sensation un cuir chevelu irrité et qui la brûle en permanence... 




Une fois le choc passé, celle-ci se rend chez Auchan, le supermarché où elle a acheté le produit, qui la reçoit de manière très professionnelle. "Le produit a été envoyé chez le fournisseur pour analyse. Il ne présente aucun défaut" déclare Laurent Darras, directeur de la relation clientèle du supermarché. Il indique également avoir "veillé à ce que ce suivi soit fait auprès de cette cliente et du fournisseur"
Marie décide donc de contacter la société qui commercialise le produit, avec un accueil plutôt froid... La société propose de venir au siège afin d'établir un protocole de soin. "Pour eux, en six mois, j’allais rattraper ma longueur" déclare la coiffeuse dépitée. En effet, la société se réfugie derrière le fait que ce produit soit réservé à des cheveux afros. "C’est scandaleux de dire que c’est de ma faute" déclare la jeune femme, qui envisagé sérieusement de porter plainte... En attendant, celle-ci vit avec une perruque non sans mal : "Quand je passe devant ma glace, c’est terrible. J’ai acheté une perruque dans une boutique spécialisée à Lille. Elle a coûté 500 €. Mais j’ai du mal à la supporter à cause des démangeaisons".


Source : La voix du Nord