Le faux carré (ou faux bob)

Le 26/06/2014 à 08h35 - Trend Zone

Régulièrement, le carré signe sa présence dans les tendances capillaires. Strict, droit, à frange, à raie, carré plongeant, en dégradé, faussement décoiffé, plaqué vers l’arrière, asymétrique… à chaque période, des variations différentes apparaissent, mais le concept dans sa généralité demeure un incontournable. Malgré cela, il n’est pas toujours évident de céder à la tendance lorsque l’on a une longueur de sirène. Une solution toutefois existe : elle est baptisée faux carré !

Avantages du faux-carré
Cette coiffure est très simple à réaliser. Elle consiste à replier ses longueurs au niveau de la nuque afin de donner l’impression que l’on porte une coupe au carré. Il est même possible de varier les styles selon ses envies du moment et la tendance (allure chic, look strict, effet mouillé ou saut de lit…). De même, on peut jouer sur les longueurs en s’aider de pinces. Ceci pour dire que le faux-carré constitue une coiffure sur mesure sur laquelle on garde le contrôle. Enfin, étant donné qu’on peut le réaliser sans grande difficulté à domicile, cette technique permet en quelques coups de peigne de s’offrir un carré sans avoir à passer chez le coiffeur.
Le faux carré est à la portée de chaque femme qui souhaite se concocter un nouveau look sans dépendre de leur coiffeur. Étant donné sa praticité et sa grande facilité de réalisation, il concurrence efficacement la queue-de-cheval et confère une touche élaborée, sophistiquée à sa coupe habituelle. Sans compter que le faux bob (appellation anglaise du faux carré) met incontestablement en valeur la féminité. Enfin, il peut être réalisé sur tous les types de cheveux. L’essentiel c’est que les longueurs s’y prêtent. Et sur ce point, il est impératif qu’elles arrivent aux épaules avec un minimum d’épaisseur et de volume. Ces deux dernières caractéristiques peuvent être obtenues à l’aide de produits créateurs de volume.

Réalisation du faux-carré
Avant de réaliser la coiffure, il faut préparer sa crinière en pulvérisant du shampoing sec sur les racines et en boostant le volume à l’aide d’une mousse. On finalise la préparation par l’application très légère d’une laque brillance pour obtenir une chevelure lustrée. On peut alors commencer le montage. Très important, on doit avoir à sa disposition un peigne, un élastique et, pour la fixation de la coiffure, quelques pinces (neige et chignon).
On commence par réaliser la base du faux-carré. Pour cela, on répartit la chevelure en deux zones de part et autre d’une ligne horizontale tracée fictivement au niveau des oreilles. Ce travail de division est effectué avec le peigne. À l’aide d’un élastique, on retient au sommet de la tête les cheveux de la zone supérieure. La base du faux bob sera en effet montée avec la matière de la zone inférieure. Les cheveux de cette partie sont tressés et une fois au bout de la tresse, on fixe à l’aide d’un petit élastique. Au niveau de la nuque, on enroule la natte sur elle-même pour obtenir une boule et on maintient cette boule au moyen de pinces à chignon.
On relâche la matière fixée au sommet de la tête et on l’utilise pour recouvrir la boule. L’ensemble doit reproduire la forme d’une coupe au carré, avec le volume qui caractérise celle-ci. Pour fixer la coiffure, on fait glisser les pinces à neige sous la matière et on les enfonce jusqu’elles atteignent la boule. On tire délicatement sur les mèches de l’extérieur pour obtenir la longueur souhaitée. Et on termine en pulvérisant généreusement de la laque brillance. 
Faux carré - faux bob