Les cheveux au service de la recherche scientifique sur la grossesse

Le 27/02/2015 à 15h57 - Infos coiffure

The Food for Health (La santé par l’alimentation) est le nouveau programme de recherche mené conjointement par Gravida’s Auckland Laboratories (Nouvelle-Zélande) et Singapore Institute for Clinical Studies. Des doctorants ainsi que des étudiants en master dans les 2 pays participeront également aux recherches. Mais en quoi consiste The Food for Health project ? Les nutritionnistes ont réussi à démontrer que le mode alimentaire d’une femme enceinte a un impact sur sa santé ainsi que celle de son enfant, et peut même engendrer des complications. C’est pour mieux déterminer dans quelle mesure les habitudes de consommation de la mère peuvent entraîner ces complications que la Nouvelle-Zélande et Singapour ont décidé de lancer ce projet de recherche.

Les scientifiques analyseront des échantillons de cheveux et de sang prélevés sur des femmes enceintes pour y rechercher des métabolites ou des biomarqueurs issus de leur alimentation. Habituellement, pour évaluer une pratique alimentaire dans le cadre d’une étude scientifique, on se base sur les informations fournies par les participantes lors d’une enquête. Les biomarqueurs présents dans les cheveux et le sang devraient permettre de définir d’une manière précise et objective le régime alimentaire de leurs propriétaires. Les chercheurs pourront ensuite déterminer la corrélation existante entre l’alimentation des femmes enceintes et leur état de santé ainsi que les complications éventuelles survenant durant leur grossesse.
D’après le professeur Philip Baker, directeur de Gravida, de précédentes études sur des cheveux prélevés sur des femmes en début de grossesse ont permis de découvrir des biomarqueurs et des métabolites. Grâce à ces derniers, il a été possible de savoir quelles femmes iraient jusqu’au bout de la grossesse et quelles sont celles qui auront du mal à arriver à terme sans aucun incident. Food for Health program constitue une nouvelle étape dans les recherches puisque l’objectif est cette fois-ci de déterminer le type d’alimentation qui permettra d’éviter les complications (fausse couche, diabète gestationnel, grossesse extra-utérine, anémie ferriprive, prééclampsie, travail prématuré).

Grossesse cheveux analyse