Femmes hommes

Le 22/03/2012 à 08h00 - Infos coiffure

Le journal Marie Claire a demandé à quelques femmes de se transformer en homme le temps d’un reportage photos. Rachida Dati, Florence Arthaud et Anne Lauvergeon et bien d’autres femmes se sont prêtées au jeu, avec beaucoup de sérieux et d’amusement. A l’origine de cette idée, une lutte contre le sexisme.

Claire Leiritz, la directrice de la rédaction de Marie Claire s’explique de la sorte : « La vie change selon qu'on est un homme ou une femme. On a les mêmes droits, mais parce qu'on a trois poils sur le menton, on ne se fait pas refuser d'augmentation, on se fait mieux traiter… »



Ces femmes narrent ainsi les difficultés qu’elles ont pu rencontrer ou qu’elles rencontrent encore quotidiennement. En effet, il existe de nombreuses disparités selon si on est un homme ou une femme. Les choses se présentent sous un autre jour lorsque l’on porte la moustache et que l’on a une voix plus grave, au XXI ème siècle cela paraît incroyable mais c’est pourtant vrai.

Au-delà de ce côté « mentalité », les looks et la métamorphoses sont absolument bluffants. Anne Hidalgo, Florence Arthaud sont certes méconnaissables. Cette dernière a des faux airs de Jacques Messerine  avec des cheveux frisés une moustache aussi brune que la chevelure !

Rachida Dati quant à elle a été gominée, les cheveux plaqués vers l’arrière, genre un peu mafieux ! Anne Hidalgo à qui on a rajouté une moustache naissante, coiffée d’un chapeau noir et des sourcils volontairement épaissis. Anne Lauvergeon est tout autant méconnaissable, cheveux bruns tirés vers l’arrière lui donnent un air sévère, un véritable gardien de la paix.

Le dicton « l’habit ne fait pas le moine » n’a jamais eu autant de sens ! Ces photos peuvent choquer ou du moins interpeler et c’est volontaire de la part du journaliste. On insiste sur le fait que très peu de changements physiques peuvent engendrer des situations complètement différentes.

Les hommes se travestissent parfois en femme pour sembler plus léger, c’est d’ailleurs dans des postures assez péjoratives que ces transformation s physiques se font ! Mais l’inverse donne une toute autre dimension à une telle campagne.

Il est dit que les choses avancent que les femmes ont une place aussi importante que les hommes dans la société. Ce qui est faux, et cela est d’ailleurs prouvé au quotidien.

Comment aurait évolué ces carrières si elles avaient été des hommes ? Le côté éphémère est un fil conducteur à toutes ces femmes. Elles sont mises en avant le temps d’un mandat ou d’un record et ensuite on les oublie. Alors que la carrière des hommes est le plus souvent recyclée.

Les mentalités n’ont pas tout à fait changé, la preuve en est que les femmes qui se griment en homme sont plus respectées ! Les mentalités bougent certes mais pas encore assez vite et la vérité n’est pas aussi vraie que ce que l’on veut nous faire croire.