Les perruques sont de retour

Le 13/06/2011 à 08h00 - Infos coiffure

L'usage de la perruque a plusieurs visées, dans un but plutôt ludique à l'occasion de déguisement, lorsqu'on souhaite changer de tête et s'amuser sans pour autant couper ou modifier la coupe de cheveux. Mais il existe un usage beaucoup plus sérieux, certaines personnes qui ont subi une chimiothérapie perdent leurs cheveux jusqu'à ne plus en avoir du tout. Pour contrer ce manquement certains patients optent pour la pose d'une perruque.

L'image de celle ci s'est démocratisée, il faut bien avouer que les fabricants ont aussi fait énormément de progrès concernant les perruques à visée thérapeutique. Les clichés sur les perruques : moumoute, postiches affligeants sont heureusement désormais désuets et obsolètes. Actuellement, il est difficile de déceler le port d'une perruque. Les professionnels : perruquiers et coiffeurs savent les adapter les par rapport aux styles des patients, c'est aussi pour ces derniers l'occasion d'opter pour un changement radical de look.



En effet, lors de traitement si puissants tels que la chimiothérapie, les cheveux tombent énormément dans les quatre premières semaines, le corps médical conseille à ces patients de préférer une coupe courte avant la chute, le traumatisme reste présent mais atténué par cette nouvelle coupe de cheveux.

Ce sont surtout les femmes qui souffrent de cet effet secondaire, il reste en effet un cap très difficile à accepter en plus de la maladie. Les progrès des perruques ont amené les patientes à opter pour cette solution, pendant longtemps la perruques a souffert d'une mauvaise réputation, considérée comme des « moumoutes » (surtout pour les hommes), les patientes avaient du mal à passer le pas des boutiques. Aujourd'hui, la gamme des produits s'est amplement élargie et offre un choix incroyable, de plus, les essais se font dans une grande détente, autant que cela est possible et permettent parfois de s'octroyer un peu de légèreté.

Il est désormais difficile de savoir si une femme porte ou non un postiche. C'est pour cette raison que les femmes n'hésitent plus à porter de fausses chevelures. Il faut en plus ajouter que les perruques bénéficient d'une participation de la sécurité sociale, uniquement dans le cadre thérapeutique bien sûr, le remboursement en 2010 était d'une hauteur de 130 euros environ.

De plus, les stars ont bien démocratisé le phénomène, des vedettes comme Lady Gaga n'hésitent pas à s'afficher avec des coiffures fictives.

La perruque peut aussi avoir un but ludique, pour un déguisement lors de soirée, les imitations sont de plus ou moins de bonne qualité puisque la matière le plus souvent utilisée pour leur fabrication est le synthétique. Ainsi, il y en a pour tous les budgets, même les plus serrés !

La perruque est quelque soit son usage un élément important, que l'on peu considérer comme positif puisque qu'il s'agisse d'un but thérapeutique ou autre, c'est le bien être du patient qui en découle, une personne malade peut afficher une coiffure extrêmement bien structurée avec des tons tout à fait naturels, respectant la teinte capillaire de la personne avant la chute des cheveux. Ainsi, rares sont les personnes qui remarqueront le port d'un postiche.

Articles recommandés

  1. Les hair chalk, votre meilleur allié pour votre coiffure d'halloween Les hair chalk, votre meilleur allié pour votre coiffure d'halloween
  2. Le retour de la poudre décolorante blanche par GENERIK Le retour de la poudre décolorante blanche par GENERIK
  3. Rihanna opte pour le blond platine pour Viva Glam Rihanna opte pour le blond platine pour Viva Glam
  4. Produits KMS California Produits KMS California