Tout comprendre sur la coloration

Le 12/06/2014 à 14h45 - Infos coiffure

Ces trois caractéristiques dépendent du soin apporté à vos cheveux, en termes d’efficacité de produits, mais également en termes de régularité. Elles sont donc naturelles sur des cheveux sains, soignés et entretenus. En parallèle, en optant pour un balayage, vous leur apportez davantage de lumière et des reflets. Mais aussi, les colorations, lorsqu’elles sont réussies, rehaussent la beauté naturelle des cheveux. Voici quelques conseils sur les colorations pour réussir les reflets.

Niveaux de nuances et reflets
Pour les professionnels, une couleur se décline en 10 nuances, allant du niveau 1 au niveau 10 : 1 (noir), 2 (brun), 3 (châtain foncé), 4 (châtain), 5 (châtain clair), 6 (blond foncé), 7 (blond), 8 (blond clair), 9 (blond très clair), 10 (blond platine très clair).
Concernant les reflets, ils sont soit chauds (doré, cuivré, acajou et rouge), soit froids (cendré et irisé) et sont également classés par code (chiffre, type de reflet et couleur correspondante) : 0 (naturel), 1 (reflet cendré et bleu), 2 (reflet irisé et violet pâle), 3 (reflet doré et jaune), 4 (reflet cuivré et orange), 5 (reflet acajou et rouge), 6 (reflet rouge et rouge) et enfin, 7 (tropical et neutre).

Les codes sur les packagings
Ces codes sur les nuances et reflets permettent de déchiffrer les chiffres présentés sur les emballages des colorations. Par exemple, si l’on prend la nouvelle gamme de coloration Prodigy de L’Oréal, la référence 5.30 Bronze signifie qu’il s’agit d’une nuance Chatain Clair (5) au reflet doré (3). Ou encore, la référence 9.10 Or Blanc signifie qu’il s’agit d’une nuance Blond très Clair (9) au reflet centré (1). Lorsque l’on parle de choisir sa coloration, on parle en fait de ce couple nuance-reflet. Le choix dépend de votre base naturelle.

Choisir la couleur
Au moment de sélectionner la couleur, il est important de ne pas vous écarter de votre nature. Il faut en effet savoir que la coloration est à la chevelure ce que le maquillage est au visage. Or en termes de maquillage, notamment au niveau du choix du fond de teint, il est capital de tenir compte de sa carnation. La règle vaut également pour la coloration.
Choisissez une nuance proche de la couleur naturelle de vos cheveux. Si vous avez du mal à la déterminer, fiez-vous à celle de vos sourcils. Par ailleurs, il faut savoir que la vision vous joue un petit tour : la vraie couleur de votre chevelure est légèrement plus claire que ce que vous voyez dans le miroir. En cas d’hésitation, optez pour la nuance plus claire. D’une manière générale, comme le répètent les coloristes, ne dépassez pas les 2 tons plus clairs ou plus foncés que votre coloration de base.

Application
Une fois la couleur choisie, l’application est essentielle pour réussir sa coloration et garantir à votre coloration reflets, lumière et brillance. Le premier point à savoir est que la coloration naturelle n’est pas uniforme sur toute la longueur d’un cheveu. La quantité de couleur à déposer est donc différente selon que vous soyez au niveau des racines ou à mi-longueur par exemple. 
Adapter la pose de la couleur à cette spécificité nécessite de maîtriser les techniques de coloration. Ce qui explique également qu’une coloration en salon est beaucoup plus réussie qu’une coloration réalisée à domicile. D’une manière générale, les couleurs claires (différentes nuances de blond) s’appliquent en premier sur les longueurs avant d’évoluer vers les racines. Les couleurs foncées (châtain, brun, noir) s’appliquent dans le sens inverse.