L'exposition aux produits de coiffure serait dangereuse pour les coiffeurs

Le 29/04/2014 à 06h35 - Infos coiffure

Le métier de coiffeur est un métier particulièrement exposé. En effet, la manipulation de produits de coiffure met chaque jours en péril la santé des professionnels de la coiffure. C'est en tout cas ce que révèle un rapport de l'Organisation Internationale du Travail. Cette étude, menée sur plusieurs années alerte le monde sur des faits alarmants : chaque année, 375 000 travailleurs en contact prolongé avec des produits chimiques décèderaient dans le monde, soit plus de 1 000 travailleurs par jour. Et les coiffeurs, tout comme les esthéticiennes sont particulièrement visées par ce mal... 
produits de coiffure dangereux pour les coiffeurs

Les substances incriminées sont nombreuses, et sont utiles à l'industrie, à l'artisanat et aux sociétés de service. Mais elles le sont malheureusement moins pour la santé du client, et encore moins pour la santé du professionnel qui les manipule chaque jour. Peintures, laques, solvants, colorations... Plus de 84 millions de substances ont ainsi été montrées du doigt par l'organisation, et aujourd'hui encore, plus de 10 millions de substances sont utilisées dans la confection de produits utilisés par les professionnels de tout genre. Autant dire que tous les corps de métier sont touchés, à des degrés différents bien entendu en fonction de leur exposition. 
Le BIT a insisté cette année sur les risques encourus dans les salons de coiffure et dans les salons d'esthétique, notamment en raison de la présence dans les produits de méthacrylate de méthyle. Selon l'OIT, les conséquences de l'exposition à ces produits seraient d'autant plus graves que ces produits "sont utilisés en dehors de toute mesure de protection (…) comme la ventilation, les équipements de protection ou la formation des professionnels". Les clients, également exposés à ces mêmes produits, ne mettraient pas en péril leur santé car l'exposition est effective mais moins longue et moins fréquente que pour les coiffeurs. 

Cette étude est tout de même à relativiser. En effet, comme le précise le BIT, "il n’existe aucun moyen fiable de déterminer la quantité de produits chimiques ni le nombre de professionnels exposés à ces produits dans le monde". Le nombre annoncé de 375 000 est donc une estimation.