Pourquoi il ne faut jamais mentir à son coiffeur ?

Le 23/04/2014 à 16h28 - Bon plans coiffure

On ne va pas se mentir, on a tous menti une fois ou deux à son coiffeur. Le mensonge le plus fréquent? Répondre "hier" à la question "quand est ce que vous les avez lavé la dernière fois?"... Un petit mensonge sans grande conséquence. Mais attention, parfois, un petit mensonge peut avoir des conséquences bien plus importantes... 
Prenons un cas de figure assez simple. Vous vous êtes fait une couleur à la maison avec une coloration achetée en supermarché. Et quand votre coiffeur vous demande si vous avez coloré vos cheveux récemment, vous répondez (probablement pour ne pas le vexer) que non, c'est votre couleur naturelle. Une réponse en apparence toute anodine, et pourtant, les conséquences pourraient bien être catastrophiques... 
En effet, certaines colorations vendues dans le commerce comportent des métaux dans leur composition qui peuvent causer une réaction en chaîne si ceux-ci sont mélangés avec d'autres produits chimiques. En particulier avec les composants utilisés dans le produit de décoloration de votre coiffeur préféré... Ce qui peut avoir des conséquences très graves sur la santé de cheveux (dans certains cas de figure isolés, les cheveux vont jusqu'à fondre littéralement). 
Mensonge coiffeur

Bien entendu, tous les mensonges ne sont pas aussi graves. Mais prenons un autre cas de figure tout simple. Vous n'avez pas le temps le matin entre la douche, le petit dej des enfants etc... de vous sécher les cheveux. Pourtant, vous allez affirmer à votre coiffeur que tous les matins sans exception, vous prenez le temps de vous faire un brushing. Résultat, il y a de grandes chances que vous ressortiez du salon avec une coiffure nécessitant une maintenance importante, alors que cela ne correspond pas du tout à votre mode de vie. 
Bref, vous l'aurez compris, votre coiffeur n'est pas la pour vous juger. Inutile donc de lui mentir dans l'optique de le rassurer ou de lui faire plaisir. Mieux vaut dire la vérité pour éviter une catastrophe capillaire non maîtrisée, basée sur un petit mensonge...