Quelle formation suivre pour devenir coiffeur?

Le 25/06/2009 à 08h33 - Infos coiffure

Le métier de coiffeur est un travail qui fait rêver beaucoup de gens : salon de coiffure design, pose des bigoudis, coloration, shampoings massant, coupe effilée... Autant de termes qui rendent le métier de coiffeur très "sexy". Mais saviez vous que pour pouvoir exercer le métier de coiffeur, certaines qualités et formations sont requises? MeilleurCOIFFEUR.com fait un petit tour d'horizon de tous les pré requis nécessaires à la préparation d'un métier aussi noble que celui de coiffeur.

- Les qualités propres au métier

Tout d'abord, ce métier demande des qualités physiques qui ne sont pas données à n'importe lequel d'entre nous : le coiffeur va passer de longues heures debout dans son salon de coiffure, à tourner autour de la chaise de notre cher client pour lui faire une coupe de cheveux qui lui ira à ravir.

Ensuite, le coiffeur doit avoir une hygiène irréprochable et une bonne présentation générale. Quelle horreur que de se faire coiffer les cheveux par une personne qui a les ongles sales. Attention, ce point est très important, car c'est la première impression que vous allez donner au client. Le candidat devra également disposer de capacités relationnelles fortes : poli et souriant sont les 2 leitmotivs du parfait petit coiffeur.

On a trop souvent tendance à occulter cette dimension, mais les métiers de la coiffure sont des métiers d'écoute (qualité magnifiquement parodiée par "Un gars une fille", à voir en cliquant ici). Si vous n'aimez donc pas avoir à écouter des quasi-monologues de la part de vos clients, passez votre chemin. A contrario, certaines personnes préfèreront ne pas parler durant la coupe. Une fois encore, le coiffeur doit faire preuve d'adaptation, et savoir adapter son attitude face à sa clientèle.

Enfin, pour qu'un coiffeur réussisse à se former une bonne petite notoriété, il sera nécessaire que celui-ci dispose d'une grande curiosité pour son domaine (qui s'apparente d'ailleurs à une réelle passion pour son domaine d'activité) ainsi que d'une fibre créative prononcée.

- La formation

apprentissage-coiffeurCôté formation,il faudra débuter par un CAP coiffure (Certificat d'Aptitude Professionnelle) qui se prépare en 3 ou 4 années. il y a également possibilité de pousser un peu sa formation afin d'obtenir une MC (Mention Complémentaire) qui permet au candidat l'obtention d'une qualification particulière (type coloriste, visagiste...). Le BP (Brevet Professionnel) permettra au candidat d'ouvrir un salon en son nom propre. Enfin, le brevet de maîtrise (BM), délivré par la chambre du commerce et de l'industrie offre au coiffeur titulaire du BP une formation en ce qui concerne la gestion, la comptabilité et le management du personnel.

Pour obtenir son CAP coiffure, le coiffeur aura plusieurs épreuves pratiques à réussir : coupe de cheveux et coiffage homme ou femme, couleurs et formes... Celui-ci sera également évalué sur ses compétences de communication orale En ce qui concerne les épreuves "généralistes", le candidat sera interrogé à l'oral et à l'écrit sur des matières telles le Français, l'histoire-géo, les maths et la physique. La pratique d'une langue étrangère est en revanche facultative (bien que l'apprentissage en soit très largement encouragé par les organismes de formation).

apprentissage-metier-coiffureAu courant de sa formation, le candidat coiffeur s'entrainera dans un premier temps sur des têtes de mannequins. Puis viendront les modèles-coiffure, première coupes sacrifiées... ;D Beaucoup de centres de formation de coiffure ouvrent d'ailleurs leurs portes pour la réalisation de coupes de cheveux à des tarifs très préférentiels (un premier moyen de fidéliser une clientèle???).Enfin, la plupart du temps, le candidat pourra opter pour un apprentissage dans un salon de coiffure (périodes alternées de cours et de travail dans un salon de coiffure). Ce cursus de formation fort intéressant fera l'objet d'un articles à part entière assez rapidement.

- Les premiers pas dans un salon

cap-coiffureUn coiffeur débutant touche en moyenne un SMIC (un peu plus pour les apprentis coiffeurs qui ont opté pour un apprentissage, car ils disposent déjà d'une première expérience). Il est a noter que ce salaire peut être complété par un intéressement au chiffre d'affaire du salon de coiffure, pratique courante ayant pour but de stimuler les coiffeurs dans la vente des articles de coiffure (produits de soin pour les cheveux, shampoings, gel...). Enfin, le salaire d'un coiffeur peut être également complété par les pourboires, pratique courante dans le milieu en cas de satisfaction complète du client. Attention à bien chouchouter vos clients donc...

- Pour finir, quelques informations à savoir :

Le domaine de la coiffure en France est un secteur très dynamique, avec près de 15 000 emplois proposés chaque année. Il existe en France environ 53 000 salons de coiffure et environ 4500 emplois à domicile. Le secteur de la coiffure emploi 150 000 professionnels au total. Pour finir, en ce qui concerne les grandes tendances de la profession, il semblerait que la direction prise par les professionnels soit la spécialisation dans un domaine de compétence : coiffeur pour dames, coloriste etc... On voit d'ailleurs de plus en plus de coiffeurs qui recherchent des compétences particulières et non des employés multi-fonction. Il faut donc bien réfléchir à l'éventualité de se lancer dans une MC.