Wob, bloux, sombré... Ras le bol de ces noms débiles !

Le 16/02/2015 à 13h34 - Expert Zone

Franchement, je suis en train de faire une overdose de noms débiles que l'on donne à des techniques, des couleurs, ou des n'importe-quoi dans le monde de la coiffure. Sérieusement... Le wob ? Le sombré ? Le bloux (traduction de l'anglicisme "blinger") ? Le bloux sérieusement ??? Plus ça avance, plus on tombe dans le ridicule, les marketeux de toutes les grandes marques de produits commençant à arriver à court d'idées pour nous refourguer leurs concepts fumeux d'il y a 20 ans. Parce qu'il faut que l'on se le dise... On parle bien là de concept marketing fumeux...

Prenons l'exemple du wob, qui est probablement la plus grande supercherie que le monde de la coiffure ait connu depuis des années... C'est quoi un wob ? Ni plus ni moins qu'un carré... Alors, pourquoi a-t-on besoin de réinventer un mot (ridicule qui plus est, et très moche à prononcer) alors qu'il existe déjà un mot pour le définir ? Vous aurez compris ou je veux en venir... Les marketeux... Les revoilà ces grands types en costard cravate qui se gaussent en salle de réunion d'avoir inventé un concept... "Nan mais attend JP, le carré, c'est carrément ringard... C'est la coiffure de maman, il nous faut un nouveau nom... Faut qu'on attire les jeunes avec un truc plus punchy, c'est eux notre cible, c'est eux qui consomment nos produits mon bon JP... Comment on dit carré en anglais déjà ? "Bob", c'est ça ? Vas-y, sors le scrabble, on va changer la première lettre. C'est toi qui pioche ? Alors ? "W" ? Wob... C'est bon ça wob non ? Ca fait tendance ça wob non ? Bon, comment on va le justifier maintenant... Je sais ! On va onduler les cheveux. Ca se dit comment déjà ondulations en anglais ? Wavies ? Rohhh le coup de pot, ça comment par un W, elle est pas belle la vie. Allez, validé, ça sera wob. Tu préviens nos égéries et tu leur prends un rendez-vous chez nos coiffeurs ? Faut que l'on le voit partout. Moi, je m'occupe d'en informer la presse"... Voilà, il n'en faut pas plus pour qu'une nouvelle tendance naisse, dans une salle de la réunion glauque d'une tour de la Défense... 

Wob


Mais ce que je trouve encore plus dingue là-dedans, c'est l'engouement des Français et des Françaises pour ces nouveaux concepts. Un peu, il faut bien le dire, en mode mouton... Regardez, prenons la courbe des recherches du mot "wob" sur google, qui doit être extrêmement proche de la courbe des demandes en salon de coiffure : 

Wob
Vous l'aurez compris rien qu'en voyant la courbe, ce qui a été présenté comme une tendance de fond par les départements marketing de telle ou telle marque n'est rien d'autre qu'une tendance poubelle. Elle retombe aussi vite qu'elle est née, car il ne faut quand même pas pousser mémé dans les orties, les Français ne sont pas débiles, et se rendent bien compte que l'on parle la d'un concept fumeux depuis le commencement, et que l'on a essayé de leur refourguer une coupe qui date de mathusalems en mettant un peu de poudre de perlimpinpin dessus. Et pourtant, on s'engouffre tous dans la brèche, moi le premier... Ils ne sont pas trop forts ces marketeux ?