Ce coiffeur dépense 20 euros en publicités Facebook... Il génère 1800 euros de Chiffre d'Affaires !

Le 16/01/2017 à 13h31 - Infos coiffure

Une bien belle histoire qui se déroule à Caen, et qui a attiré notre attention, car il s'agit d'un magnifique exemple de marketing digital appliqué au métier de coiffeur... Maence est le gérant d'un salon de coiffure pas tout à fait comme les autres. En effet, il éprouve des difficultés à faire connaître son salon, et pour cause : son emplacement n'est pas tout à fait un emplacement premium... Situé au-dessus d'un garage Midas, sans vitrine, dans une zone commerciale, il y a plus glamour... 




Mais le jeune homme a bien compris quelque chose : sa nouvelle vitrine se trouve sur les réseaux sociaux. Et il faut dire qu'il en manie les codes à la perfection... Il partage un grand nombre de photos (faites avec les moyens du bord, mais la question n'est pas la, l'essentiel est que celles-ci soient "vraies"), il publie plusieurs fois par semaine, anime sa communauté avec des offres promotionnelles, relaie des actions caritatives, dispose d'excellents avis (4,8/5)... Il a même été jusqu'à investir dans un compteur de likes Smiirl (300 euros) afin d'afficher dans son salon la réactivité de sa communauté. 
Bref, un jeune entrepreneur audacieux, connecté, et résolument dans l'air du temps, ce qui lui vaut de nombreuses retombées presse, et une communauté fidèle, comme le démontre la photo ci-dessous (notez le nombre de likes sur la photo). 




Mais son réel coup de génie va venir d'une photo en apparence anodine, et qui a changé sa vie... Le coiffeur a une passion : le foot. Et habitant, Caen, il soutient l'équipe locale, jusqu'au jour ou, un peu parhasard, il tombe sur l'une des stars du club, Andy Delort. Il s'empresse alors de partager la photo sur sa page fan, et décide de sponsoriser le post en payant une 20aine d'euros. Un ciblage extrêmement restrictif (périmètre de 3 kms autour de son salon, et uniquement des hommes de 18 à 35 ans (son coeur de cible)) lui permet de diffuser uniquement auprès d'une audience réceptive.




Résultat : un afflux de clientèle inhabituel (plus de 100 clients supplémentaires le temps de la diffusion de sa publicité). Et quand le coiffeur demande à ses clients la raison pour laquelle ils sont venus dans son salon, ceux-ci répondent en coeur avoir vu le post sponsorisé sur Facebook, "vous savez, celui avec le joueur du Stade Malherbe...". À 18 euros la coupe de cheveux, le coiffeur a généré pas moins de 1800 euros de Chiffre d'Affaires, pour un investissement total de 20 euros ! 

Si vous aviez encore des doutes sur l'utilité de faire la promotion sur les réseaux sociaux de votre salon, voilà qui devrait finir de vous convaincre... Et si vous vous sentez prêts à franchir le pas, mais que vous avez besoin d'accompagnement, n'hésitez surtout pas à nous contacter