Cet homme était le coiffeur de Rudolf Hess, bourreau nazi du camp d'Auschwitz

Le 28/01/2015 à 07h21 - Infos coiffure

En cette période ou la commémoration du la Shoah est de mise (du fait du 70ème anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz), une nouvelle de nos confrères du figaro a retenu notre attention. En effet, devoir de mémoire oblige, nous allons dédier aujourd'hui un article Jozef Paczynski, déporté à Auschwitz, et avant tout le coiffeur attitré de Rudolf Hess, le bourreau et directeur du camp de concentration. Une rencontre pleine d'émotion avec ce rescapé des camps, qui revient sur sa période de détention... 

"On me pose souvent cette question : Et si je lui avais tranché la gorge ? Mais j'étais conscient des conséquences, je n'étais pas fou, la moitié des prisonniers du camp auraient été exécutés" indique le coiffeur du bourreau. Arrivé au camp le 14 Juin 1940, son convoi se composait de 728 jeunes hommes : des étudiants, des scouts, des soldats, des activistes, quelques prêtres et une poignée de juifs polonais. Dès le premier jour, on lui a attribué sa fonction dans le camp. Ca sera le salon de coiffure pour lui, son travail étant de nettoyer et de ranger les produits. "Quelques SS étaient malgré les conditions des personnes très élégantes, qui prenaient grand soin d'elles" déclare le coiffeur, alors en charge de la vente de produits de beauté aux soldats SS. 
Convoqué un jour dans le bureau de Rudolf Hess, on lui demande s'il sait couper les cheveux. Il répond : "J'ai travaillé avec 10 coiffeurs à Varsovie, tous des grands professionnels". Il n'en fallait pas plus pour que le jeune homme soit désigné comme coiffeur attitré du Kapo le plus tristement célèbre de l'histoire... "Un homme affuta le rasoir, et me donna une tondeuse. Mme Hess qui m'attendait me pria de la suivre, et me fit entrer dans un long couloir. Je ne savais pas ce qui m'attendait. Elle me mena dans une pièce du premier étage, ou une chaise et un miroir avaient été installés. Peu après, Hess débarqua dans la pièce, ne portant pas son uniforme militaire, mais des habits de détente. Il s'assit sur la chaise, et je fis la même chose que ce que j'avais vu Arno faire pendant des semaine (Arno étant l'ancien coiffeur et responsable de la boutique, disparu pour avoir égaré 10 pfennig)"

Voici l'histoire de Jozef Paczynski, coiffeur du plus grand bourreau qu'ait connu la Seconde Guerre Mondiale... Aujourd'hui âgé de 95 ans, il raconte sans lasse son histoire, pour que les jeunes générations n'oublient pas ce qui fut le plus grand génocide industrialisé de l'histoire du monde... 

Coiffeur Rudolf Hess

Coiffeur Rudolf Hess

Coiffeur Rudolf Hess