Cette femme passe à côté de la mort à cause d'une coloration maison !

Le 04/09/2015 à 11h23 - Expert Zone

"Si elle était arrivée quelques heures plus tard, nous n'aurions rien pu faire..." déclare le médecin qui a soigné l'état de santé dramatique de Marina Williamson. et une fois de plus, nous ne pouvons que souligner l'inconscience des personnes qui utilisent des colorations à effectuer à la maison... En effet, il faut marteler le message : contrairement à ce que l'on veut vous faire croire, une couleur n'est pas un geste anodin, mais bien une modification chimique en profondeur de la santé de vos cheveux ! Et vous minimisez grandement les risques en vous rendant chez un professionnel compétent qui saura vous avertir et faire en sorte que la couleur ne dérape pas !
Marina elle, a pris le parti de réaliser sa couleur elle-même, grand mal lui en a pris. En effet, elle a souffert d'une allergie sévère suite à la pose de cette couleur, l'empêchant de respirer. 24 heures après la pose de la couleur, elle a commencé à éprouver des difficultés respiratoires. Difficultés qui se sont intensifiées violemment, jusqu'à l'empêcher de respirer tout court 5 jours plus tard. Conduite aux urgences, elle a été traitée immédiatement par les services, qui l'ont placée sous oxygène et lui ont fait passer une batterie de tests. Le résultat est sans appel, elle a fait une allergie au produit colorant qu'elle a appliqué sur ses cheveux. Et la jeune femme a eu énormément de chance. En effet, le médecin déclarera à la jeune femme qu'elle était à quelques heures de faire une crise cardiaque. 
"Je ne pouvais pas respirer, ma cage thoracique était comme bloquée. Je ne pouvais même pas bouger ou parler. Je sentais mon coeur qui faisait des bons, je sentais mon pouls dans la nuque, mes bras et mes mains. J'ai sincèrement cru que j'étais en train de mourir" déclarera la jeune femme de 33 ans remise de ses émotions. 
Elle a été traitée avec des doses extrêmement élevées de stéroïdes et d'antihistaminiques, et a dû rester hospitalisée pendant 2 jours. Les médecins lui ont déclaré qu'elle a fait une réaction allergique au phenylenediamine (PPD), une molécule présente dans la quasi-totalité des produits couvrants pour cheveux. "Je ne pensais pas que se teindre les cheveux pouvait avoir des conséquences aussi graves, et que ça pouvait tuer. Cela m'a réellement ouvert les yeux, je suis encore sous le choc." déclare la jeune femme suite à cet éprouvant accident qui aurait pu lui coûter la vie...