Coiffer quand on est enceinte

Le 03/02/2014 à 13h19 - Expert Zone

Le milieu de la coiffure est un milieu essentiellement féminin. Et qui dit milieu féminin dit naturellement femmes enceinte. En effet, il n'est pas rare de voir dans un salon de coiffure des femmes enceintes, officier et faire leur métier de coiffeur. 
Des aménagements sont prévus par la loi, mais assez peu de salon de coiffure en ont conscience, ou les appliquent. Pourtant, les 9 mois qui précèdent l'accouchement d'une femme sont probablement les plus fatiguants de sa vie. Il semble donc logique d'ocroyer à la femme enceinte quelques aménagements de son temps et de ses conditions de travail, afin que celle-ci puisse continuer à exercer son activité tout en se préservant au mieux, pour son bien être, et celui de son enfant. 
Coiffer femme enceinte

Que dit la loi ? 
Selon la convention collective de la coiffure, "Les femmes en état de grossesse déclarée au sens de l'article L. 122-25-2 du code du travail bénéficieront, sans changement de rémunération, de 1/2 heure de réduction de la durée journalière de présence".
Entre d'autres termes, une femme enceinte peut voir sa journée de travail écourtée de 30 minutes

En tant que gérant, que puis-je faire pour faciliter le travail de mon employée enceinte ? 
Il existe une multitude de petits aménagements qui permettent à une femme enceinte de ne pas trop forcer, et qui lui autoriseront de continuer son métier de coiffeur même avec le ventre qui pousse :
- Evitez les postures verticales : le ventre tire sur le dos, et fatigue énormément les femes enceintes. Evitez donc les positions debouts, telles que vous les tenez derrières les bacs de shampoing par exemple. 
- Aménagez le tabouret de coupe : les tabourets de coupe ne disposent que rarement de dossier, ce qui rend la positions très inconfortable pour une feme enceinte. N'hésitez donc pas à remplacer le tabouret de votre employée enceinte par un avec un petit dossier, ce qui lui permettra de conserver une position plus droite et plus stable. 
- Proposez des pauses plus longues, et plus fréquentes : les 30 minutes de réduction de temps de travail sont applicables sur le temps de travail effectif. Cela ne signifie pas nécessairement que votre employé doit partit 30 minutes plus tôt. Discutez-en avec votre employé, et proposez lui de conserver ses horaires de travail habituelle, mais d'allonger la durée de ses pauses ou de les rendre plus fréquentes.
- Installez un lit dans votre réserve : l'une des contrainte les plus handicapantes pour une femme enceinte est la fatigue. Pourquoi ne pas installer un lit pliable dans la réserve (si vous en avez la place bien entendu), qui permettra à la future maman de profiter de son temps de pause pour faire une sieste réparatrice? 
- Montrez à votre employée que sa santé vous importe : une femme enceinte a besoind e se sentir soutenue pendant cette période qui va boulverser à la fois son corps et sa vie. il est donc primordial que celle-ci se sente bien sur son lieu de travail. N'hésitez donc pas à prendre régulièrement des nouvelles de sa grossesse aux moment clefs (échographies...). Et songez à organiser une "baby shower", une petite fête avant l'arrivée de l'enfant pour gâter la future maman ! 

Il est dans l'intérêt de tout le monde, employé et employeur, que la période vécue par la femme enceinte avant l'accouchement se passe le mieux possible. Bien entendu pour ce qui est de la santé de la maman et du bébé, mais également pour ce qui est de la santé économique du salon. En effet, une femme enceinte peut facilement se retrouver en arrêt maladie assez tôt dans sa grossesse, si celle-ci tire trop sur la corde. Il est donc primordial que son temps et ses conditions de travail soient adaptées.