Coiffure de Paris racheté par Rothschild Investment Partners

Le 05/03/2013 à 18h02 - Expert Zone

Selon nos sources, Reed Business Information, la maison mère détentrice du magazine professionnel de coiffure "Coiffure de Paris" entrerait en pour-parler exclusif avec le fond d'investissement Edmond de Rothschild Investment Partners (Edrip) à partir du 8 Mars. La transaction concernerait les entités de Reed Business Information en France, Espagne et Tunisie. 2 autres groupes étaient selon nos sources dans la course (Abénex & Infopro Communications), mais leurs offres, jugées insuffisantes, n'ont pas été retenues.

Reed Business Information était mis en vente depuis le 15 Octobre par con propriétaire, Reed Elsevier. RBI développe 5 activités dont la presse (au travers de 5 titres professionnels : Stratégies, Direction, Coiffure de Paris & CosmétiqueMag). Les autres activités sont l'édition, la formation, la gestion d'appels d'offres et l'intermédiation sur Internet. Le groupe qui emploi 450 salariés et qui génère un chiffre d'affaire de 62 millions d'euros. La mise en vente a surpris plus d'un acteur du marché, la société étant dans son ensemble très rentable (malgré des profits en baisse, le résultat net de la société s'est élevé à 10 millions d'euros l'année dernière, soit 18% du chiffre d'affaires du groupe). Les experts s'interrogent également sur la prise de participation de Rothschild, à savoir si le fond d'investissement a agit dans son intérêt propre, ou pour le compte d'un tiers, le fond étant d'habitude spécialisé dans la prise de participation minoritaires.

Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

coiffure-de-paris-vendu

Reste à savoir quel est l'avenir qui attend Coiffure de Paris. La réorientation éditoriale du magazine depuis l'arrivée d'Anne Claire Hervet au poste de rédactrice en chef semble ravir les lecteurs, et les investissements publicitaires des marques sont au beau fixe. Pourtant, comme tous les magazines papiers, la presse écrite est en perte de vitesse face à la concurrence du net, et les profits de l'entité devraient à terme décliner. Il semblerait que le virage du net soit pourtant entamé chez Coiffure de Paris, et il ne fait aucun doute que l'investissement de Rotschild dans le groupe va accélérer cette dynamique en place chez Coiffure de Paris. Affaire à suivre donc...