GENERIK entre dans une nouvelle dimension !

Le 07/09/2015 à 11h22 - Expert Zone

2015 sera sans conteste l'année GENERIK... Après le revirement stratégique dans la vente en ligne de la marque (qui a pris le parti de ne vendre ses produits en ligne qu'aux professionnels), la société nous a gentiment invités à l'inauguration de sa toute nouvelle centrale logistique à Méré, dans les Yvelines. Et la surprise a été grande lorsque nous avons pris conscience du chemin qui a été parcouru par la société depuis son lancement... 

"Faire la même chose différemment", telle est le crédo de la société GENERIK, et la vision des deux fondateurs. Dans les années 92, quand Bruno travaillait pour une autre société leader sur le marché de la coiffure professionnelle, les coiffeurs ne se souciaient pas des prix. Mais la crise passant par la, GENERIK est né, en proposant des produits de qualité à des tarifs jusqu'à 70% moins chers que les concurrents. Pourtant, parler de low cost face à des professionnels n'était pas tâche facile. 
GENERIK, c'est avant tout un slogan percutant : "Pas de panique, il y a GENERIK". Mais GENERIK, c'est également une communication qui dénote. Pas de commerciaux terrain, une communication à distance exclusive. Une communication toujours agressive, à base de publicités comparatives, et d'accroches-chocs sur les avantages (notamment financiers) à utiliser les produits GENERIK. Des publicités toujours pensées pour choquer, marquer et faire parler de la marque. Et ça marche ! Les parutions presse fleurissent, que ce soit en B2B ou B2C. 
GENERIK, c'est également une présence sans pareille sur les salons professionnels. Et une petite révolution qui va de pair avec la présence de la marque sur les salons : GENERIK a été la première marque à vendre directement sur les stands, à l'époque ou les salons se résumaient souvent à shows artistiques et champagne. Une méthode qui depuis a été largement copiée par les concurrents. Tant et si bien qu'aujourd'hui, GENERIK, c'est 4000 passages en caisse sur chaque évènement. 

Mais la vraie force de GENERIK, et ce depuis de lancement de la marque, c'est la logistique. "Notre objectif est de livrer n'importe quel salon de coiffure en France en moins de 24h" déclare le cofondateur de la marque, Bruno Mocher. Et il faut avouer que la demande est grande. En effet, ce sont pas moins de 12 000 salons de coiffure qui utilisent les produits de la marque en France, et la marque revendique pas moins de 20% des parts de marché du secteur. Et si l'ambition est grande, le positionnement et cette volonté de livrer ses clients en moins de 24h fait aujourd'hui toute la force de la société. En effet, les acteurs traditionnels du secteur n'ont jamais géré leur logistique, préférant externaliser ce poste de coût. Ce qui a pour conséquence des livraisons en salon qui peuvent parfois prendre jusqu'à 3 semaines, pour les références les plus demandées. Un vrai casse-tête pour les coiffeurs, qui recherchent de plus en plus à optimiser leur trésorerie. En prenant le parti de l'internalisation de sa logistique, Bruno et Delphine Mocher, les fondateurs de GENERIK, s'autorisent le luxe de livrer jusqu'à 300 colis par jour. 
Mais cette volonté d'hyper réactivité dans la livraison de ses références (250 produits) nécessite des investissements matériels forts. Et c'est justement le parti pris de la marque, qui a inauguré aujourd'hui même son tout nouveau centre logistique, en présence de Michel Recoussines, maire de Méré, Abdel-Kader Guerza, sous-préfet de Rambouillet et du député (PCD) Jean-Frédéric Poisson. Une plateforme impressionnante de 5000 mètres carrés, entièrement automatisée, et dans laquelle s'affairent plus de 50 collaborateurs pour répondre à la demande des coiffeurs. Le tout pour la modique somme de 1,9 million d'euros d'investissement. 
"Nous avons fait le choix d’investir dans du patrimoine" déclare à la presse Bruno Mocher. Un choix qui s'avère payant... En effet, la société annonçait en 2014 un chiffre d'affaires de 7,6 millions d'euros (en croissance de 23% par rapport à 2013), et vise les 9 millions d'euros en 2015 (15 millions d'objectif à horizon 2019).

Nous ne pouvons que féliciter Bruno et Delphine Mocher pour cette réussite. Outre le fait que la société a réellement bouleversé les codes d'un marché établi et immobile depuis des années, GENERIK a, de par ses choix audacieux et ses investissements brillants, su transformer une palette de produits achetée avec les indemnités de sa précédente société en success-story à plusieurs millions d'euros de chiffre d'affaires... Un grand bravo !