Le coiffeur de Compostelle : une dent en moins...

Le 19/05/2016 à 10h08 - Expert Zone

Nous vous en parlons depuis un petit moment, Alain Lecoeur, plus connu sous le nom du Coiffeur de Compostelle, continue sa route vers la ville sainte. Sur son chemin, il continue également à croiser des salons, et à mettre en avant les coiffeurs qui se trouvent sur son chemin. L'objectif ? Valoriser la profession. Une initiative qui colle parfaitement avec la mission que nous nous sommes fixée. Soutenu par GENERIK (qui offre un colis découverte à chaque salon rencontré) et par MeilleurCoiffeur.com (qui narre son chemin), voici son histoire !




> 8 mai : Freteval. Il faudrait toujours partir de chez soi à pied, de se détacher progressivement de son environnement et dire au revoir doucement à son quotidien. Aujourd'hui mes émois de pèlerin novice sont puissants, je ne traverse que des forêts de Brocéliande avec chevaliers lutins et druides, inutile de vous dire que je m'exalte. J'arrive à Morée chez Katia, ici les couleurs claquent pour cette spécialiste du chignon assistée par Marine la BP qui sera embauché à l'issue de son contrat. Ce soir je me fais plaisir dans un magnifique hébergement en chambre d'hôtes au château de Rocheux.




> 9 mai : Vendôme. Ne pas suivre toujours le GR lorsque vous marchez sur le chemin de Compostelle il vous emmène parfois dans des détours pour admirer ruines, lavoirs et chemins parfois impraticables où il faudrait presque avancer au coupe-coupe.




> 10 mai : Villechaume. Il pleut... Je partage mon repas avec un lama gourmand, et rencontre un pèlerin; Philippe, Alsacien de 2 m fort sympathique dans une ancienne école du 19e transformée en gîte et tenu par de fervent catholique Claude et Ariane

> 11 mai : Villedomer. Il pleut mais quel plaisir de musarder sur des petits chemins et traverser son pays sur un sentier tracé voici des milliers d'années. Rencontre avec Marie-Claude installée seule depuis 26 ans, polyvalente et pratiquant aussi le domicile avec des tarifs adaptés (shampooing coupe brushings 30 €).

> 12 mai : Vernou. 1er accident !! On ne se méfie jamais assez des brioches. Résultat : dent cassé !! Mais comme le pèlerin attire la sympathie le praticien me prend immédiatement malgré la salle d'attente bondée. C'est avec une heure de retard sur mon parcours que je rentre chez Duo, salon épuré tenue depuis cinq ans par Sonia. Direction Tours. 




> 12 mai : Tours. Il pleut toujours... À Vouvray je prend toutefois le temps de prendre un petit verre de pétillant ! Rencontre avec mon deuxième pèlerin, John, un américain qui ne parle pas français ! Nous sympathisons et je le dirige vers la basilique Saint-Martin, halte majeure du chemin (via Turomentis, voie de Tours) et demande aux sœurs bénédictines de l'accueillir pour la nuit.

> 13 mai : Sorigny. Il pleut encore et toujours...Pour la première fois mes chaussures sont trempées et leurs odeurs en est spectaculairement démultipliées, je serai désormais entouré en permanence de ces délicieux effluves. Aujourd'hui je suis accompagné par mon deuxième VIP, Jason Martinez de VA Formation et c'est ensemble que nous rendons visite au salon cybelle coiffure à Montbazon. Une atmosphère bois pour ces deux associés Vanessa en coiffure et Lydia en esthétique. Jusqu'ici tout va bien




ULTREIA !