Le coiffeur payait au black ses coiffeurs clandestins, et menaçait de les dénoncer !

Le 17/06/2016 à 11h06 - Expert Zone

Une histoire de dingue qui se passe à Caen, et qui concene un salon de coiffure clandestin. En effet, Abdoul Gueye, le gérant du salon de coiffure Alfa Capital, vient d'être condamné à 6 mois de prison ferme pour travail dissimulé. En effet, employait au black des coiffeurs sans-papiers, et menaçait de les faire expulser quand ceux-ci lui demandaient des fiches de paye. "Je payais mes employés la moitié de la somme facturée au client. Et d'ailleurs, j'en hébergeais certains. Mon personnel n'avait pas de brevet professionnel, mais tout fonctionnait bien comme ça. Vous pouvez constater que le carnet de rendez-vous est plein. Je ne voulais pas perdre cette clientèle malgré les sommations de l'URSSAF de devoir fermer."

"Je n'ai pas eu le temps de me déclarer à la chambre des métiers. De toute façon mon capital était phagocyté par les frais de fonctionnement." déclare le gérant, qui menaçait de faire expulser les coiffeurs non déclarés qui lui demandaient des fiches de paye. Une exploitation de la misère humaine affligeante... 

Un coiffeur a tout de même porté plainte contre le gérant, qui a écopé de 6 mois fermes, 6000 euros d'amende, et à devoir verser des dommages et intérêts de 2500 euros à la victime. Le gérant du salon n'a pas daigné se montrer lors de l'annonce de sa peine.