Le Dip and Dye

Le 10/12/2013 à 08h21 - Trend Zone

Le Dip and Dye est un procédé de teinture qui a évolué dans l’ombre du tie and dye. Apprécié des plus audacieuses, décrié par les adeptes d’une mode discrète, le dip and dye n’a jamais obtenu l’unanimité auprès des éprises de coloration. En revanche, les people, notamment les chanteuses de la stature de Rihanna ou Katy Perry, s’en donnent à cœur joie. Le dip and dye (littéralement : plonge et teint) consiste à offrir une coloration aux pointes avec un effet trempé. Le résultat donne l’impression que l’on a plongé le bout de ses mèches dans un pot de peinture. Le dip and dye peut être mono couleur ou poly couleur. Il se fait sans décoloration ou avec.

dip-and-dye

 

Sans décoloration

Cette option ne nécessite qu’une boîte de coloration temporaire. L’avantage principal est l’absence d’oxydant ce qui par conséquent n’endommage pas les cheveux. Mais cet avantage présente un inconvénient : la couleur ne pénètre pas, elle se dépose seulement en surface. Autrement dit, pour certaines teintes de base (les brunes par exemple) il faudra un temps de pause assez conséquent, parfois même toute une nuit.

Étant une coloration temporaire, le dip and dye ne sera donc visible que sur un assez court laps de temps. Au maximum, il tiendra 3 semaines, pratique lorsque l’on aime varier sa coloration et sa coiffure. De plus, l’application est assez simple et ne nécessite aucun passage en salon de coiffure. Les seules précautions à prendre sont l’utilisation de gants (pour se protéger les mains afin qu’elles ne prennent aucune tâche) et de cellophane pour protéger la nuque et le cou. Le port d’un vieux tee-shirt également peut rendre service.

La procédure dip and dye sans décoloration débute par un shampoing. Puis on essore la chevelure sans la sécher complètement. On enfile les gants et on dispose les cellophanes autours de la nuque et sur les épaules. On badigeonne ensuite les pointes avec la crème colorante. Il ne faut pas hésiter à avoir la main lourde pour que toutes les mèches prennent la couleur. Autrement, le rendu final risque d’être inesthétique. Après une heure de pause environ, on passe à un minutieux et abondant rinçage. On s’arrête uniquement lorsque l’eau est parfaitement claire.

 

Avec décoloration

Il s’agit ici d’un dip and dye avec une coloration permanente ce qui suppose une étape de décoloration, sauf lorsque l’on est blonde. Puisque la décoloration peut fortement endommager la fibre capillaire, il est conseillé de demander à son coiffeur, voir même son médecin, si l’état actuel de ses cheveux supporte une décoloration et donc une teinture. C’est seulement après l’aval du spécialiste que l’on peut procéder au dip and dye.

Pour la décoloration, il est mieux d’acheter le kit chez son coiffeur. Ceux vendus en grande surface ne sont pas assez rassurants en termes de santé capillaire. Par ailleurs, si on ne maîtrise pas encore les dosages et les règles de pause, il est vivement recommandé de confier également la décoloration à son coiffeur. En revanche, le dip and dye peut être réalisé à domicile, une fois la décoloration faite en salon. Pour un résultat intense et criard à souhait, on n’hésite pas à garder la couleur toute la nuit et à la rincer seulement le matin. Enfin, les soins pour cheveux colorés (shampoings, masques et sérums) sont de rigueur les jours suivants. Ils sont à utiliser régulièrement pour protéger sa chevelure.