Le jugement de l'affaire du coiffeur qui tue son braqueur a été rendu...

Le 20/02/2017 à 11h10 - Expert Zone

C'est une nouvelle qui nous avait particulièrement émues, et que nous vous avions relayée à la mi-janvier. En effet, un coiffeur de la ville Belge de Charleroi comparaissait devant la justice pour avoir tué un braqueur en lui ayant lancé un pavé. L'histoire sordide se terminait devant les tribunaux, ou le coiffeur devait comparaître pour homicide. Et le résultat de ce procès qui a fait grand bruit en Belgique a été rendu... 

Pour rappel des faits, en 2013, Hamid, coiffeur de profession, voit un individu en train de fracturer la porte de voiture de l'un de ses clients. Selon un témoin, le voleur a exhibé un couteau et a essayé de poignarder le coiffeur. Celui-ci a alors dans le stress saisi un pavé et l'a jeté à la tête de l'assaillant alors en fuite. Le violeur décèdera quelques jours plus tard de ses blessures à l'hôpital. 
Ce qui vaudra au coiffeur une comparution devant les tribunaux. Les avocats de la partie civile plaident l'intention de tuer, ce qui a été contesté par la défense : "Le prévenu a agi comme tout bon citoyen en voulant stopper un crime qui était en train de se commettre. Qui plus est, il esquive des coups de couteau et lance un pavé sans penser une seconde qu'il pouvait tuer son adversaire. Selon moi, il convient de requalifier les faits en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner et de retenir l'excuse de provocation. Car la victime s'est placée elle-même dans la situation qui a provoqué son décès". 

Le tribunal a entendu la voix de la défense, et n'a pas retenu les faits de meurtre en coups et blessure, acquittant par la même occasion le prévenu. La légitime défense a été retenue, puisque le coiffeur s'est défendu d'une attaque grave, et potentiellement létale, en répondant dans l'urgence de façon proportionnelle. Affaire close, le coiffeur va pouvoir tourner la page de cette sombre période de sa vie, et passer à autre chose...