Les africains dépensent 7 milliards chaque année pour leurs cheveux

Le 08/08/2014 à 14h57 - Expert Zone

Le continent dispose de ressources limitées, mais force est de constater que le marché des cosmétiques capillaires est en plein boom dans les pays qui composent l'Afrique. En effet, l'année dernière, la totalité des pays Africains ont dépensé la bagatelle de 7 milliards de dollars dans des cosmétiques capillaires, selon une étude récente de Reuters. Plus étonnant encore, les seuls pays de l'Afrique du Sud, du Nigeria et du Cameroun ont dépensé à eux seuls 1,1 milliard de dollars en produits capillaires. 
Marché coiffure afrique

Un marché colossal qui n'a pas échappé à la vigilance des grandes marques de produits capillaires. En effet, Unilever a ouvert nombre de salons de coiffure à Johannesburg proposant sa gamme complète de produits pour les cheveux. Il en est de même pour L'Oréal, qui a accéléré ces dernières années ses recherches sur les cheveux afro, et qui a ouvert des sites de production en Afrique du Sud et au Kenya. La moitié des produits qui sortent de ces usines sont d'ailleurs destinés aux marchés des pays d'Afrique. 
Selon les marques implantées sur place, ce marché a commencé à émerger il y a une dizaine d'années. "Les femmes Africaines sont probablement celles qui osent le plus quand il s'agit de toucher à leurs cheveux" indique Bertrand de Laleu, directeur général de L'Oréal Afrique du Sud. Un marché qui risque bien d'attirer les convoitises des marques, qui sont de plus en plus nombreuses à s'aventurer sur le marché des produits capillaires pour cheveux afro.