Les couleurs temporaires, c'est canon ! La preuve en 10 photos !

Le 24/02/2015 à 11h10 - Trend Zone

Une nouvelle tendance capillaire est en marche : celle des racines flashy affichant des couleurs survitaminées. On croyait la mode des colorations vives évanouies, qu’elle commençait à se faire discrète au profit des couleurs naturelles et des balayages. Visiblement, il n’en est rien ! Vous pouvez donc continuer à vous teindre la crinière d’une teinte pastel, turquoise ou fluo, à arborer un rainbow hair ou à vous concocter un dip and dye (coloration hyper voyante des mi-longueurs et pointes). N’oubliez pas cependant une règle précieuse : si votre situation professionnelle ou votre quotidien ne vous le permet pas, contentez-vous d’une coloration éphémère, également dite fugace, qui partira après le premier shampoing. C’est un peu comme-ci vous vous maquillez vos cheveux. Il existe plusieurs façons de procéder au maquillage capillaire.


Le mascara pour cheveux

Les mascaras destinés à la coloration des cheveux ne sont plus à présenter, car ils sont présents sur le marché depuis des dizaines d’années. Cet accessoire ne permet pas un total look. Il est destiné à seulement vous faire des mèches colorées. Et encore, il s’agit de mèches peu épaisses et peu larges. En gros, l’objectif est de vous mettre quelques petites touches de couleurs dans votre chevelure. L’application est aisée et on peut même se permettre quelques jeux de styles lors de la pose des couleurs. Comme pour toutes les colorations, un minimum d’harmonie entre votre carnation et la couleur choisie est recommandé.


Les craies de coloration

L’accessoire a accosté le marché de la coloration capillaire vers 2011 ou 2012. On doit sa popularité à deux marques : L’Oréal et Kevin Murphy. La première avait lancé en grande pompe ses Hairchalk (littéralement : craie pour cheveux) qu’elle a présentées comme le 1er maquillage pour cheveux. La deuxième a créé le Color Bug. Pour en revenir au Hairchalk de L’Oréal, son application se fait en salon sur 5 minutes environ et sa durée de vie peut aller jusqu’à 2 shampoings. Les capsules Color Bug en revanche, s’appliquent en quelques secondes et la couleur disparaît dès le 1er lavage. Depuis, d’autres enseignes capillaires ont lancé leurs propres craies de coloration pour cheveux.


Les bombes ou sprays ou mousses de coloration

Peu importe le nom qu’on leur donne, ces produits constituent l’une des plus anciennes techniques de coloration fugace. Les bombes offrent l’avantage de mieux cibler les zones à colorer : ainsi on peut traiter la chevelure en entier ou se contenter de teindre quelques mèches. L’application se fait par vaporisation du produit.


Les autres techniques

Moins efficaces il faut l’avouer, ces autres techniques méritent tout de même d’être précisées. Il y a les crèmes de coloration, telles que celles de Fanci-Full : vous faites un shampoing, vous essorez la chevelure et vous appliquez la crème sur les racines des cheveux humides, puis vous passez votre crinière au sèche-cheveux. Autre exemple de crème de coloration, Blush d’Eugène Perma fait à la fois Office de teinture pour cheveux et de démêlant. On peut également citer les sticks de coloration, rappelant un peu les rouges à lèvres. Enfin, il existe les poudres de coloration.

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux

Couleur temporaire cheveux