L'UNEC lance une pétition contre la loi Macron !

Le 03/02/2016 à 11h01 - Expert Zone

La loi Macron, ou NOE, nous en parlons depuis un petit moment. Cette loi initiée par le ministre de l'Économie a pour but de moderniser l'économie française (d'ou son nom, NOE pour Nouvelles Opportunités Economiques). Une série de mesures censées favoriser le retour à l'emploi de nombreux français. Et parmi les différentes mesures annoncées par le ministre, une a retenu l'attention, et cristallisé les tensions chez les coiffeurs : en effet, il serait désormais possible d'ouvrir son salon uniquement avec un CAP en poche. Fini le BP donc, une nouvelle qui a mis le feu aux poudres chez les coiffeurs, qui sont rapidement montés au front, UNEC en tête. 



Et c'est justement l'UNEC qui fait parler d'elle aujourd'hui, avec la création d'une pétition pour tirer la sonnette d'alarme sur 4 points :

- Ne pas revoir la politique de formation des coiffeurs, gage de qualité et d'emplois pérennes

- La nécessité pour les coiffeurs de disposer d'une formation technique approfondie

- Le CAP n'est pas une formation suffisante pour pouvoir gérer son propre salon

- L'UNEC attire l'attention du ministre sur la "déprofessionalisation" du métier qui sera inévitable avec cette loi Macron


Une pétition que nous vous invitons vivement à aller signer et à partager ! En effet, le ministre de l'Économie refuse pour le moment de recevoir Bernard Stalter, président de l'UNEC. Mais une pétition de plusieurs dizaines de milliers de signataires pourra faire bouger les choses ! A l'heure ou nous écrivons ces lignes, seulement 1793 coiffeurs ont signé la pétition, et le compteur semble bloqué depuis plusieurs jours. On compte sur vous pour faire exploser les compteurs !