Nouveau salon de coiffure cambriolé, Kérastase dans l'embarras...

Le 11/01/2017 à 11h36 - Expert Zone

C'est une affaire dont la marque de produits de coiffure Kérastase se serait bien passée... En effet, dernièrement, on parle beaucoup de cette marque grâce notamment à son innovation qu'est la brosse connectée qui permet d'en savoir plus sur l'état des cheveux. Mais en parallèle, les salons de coiffure qui distribuent la marque sont de plus en plus régulièrement victime de braquages et de vols. Une situation alarmante pour les coiffeurs, qui pourrait bien refroidir à terme mettre les ventes de la marque leader dans le domaine des produits professionnels de coiffure... 




"Ça s’est passé en à peine un quart d’heure ! La police est arrivée très vite sur place. Mais ils étaient déjà repartis." déclare la gérante du salon de coiffure Shampoo (groupe VOG) qui a été cambriolé dans la nuit de lundi à mardi, à 2h45. L'alarme sonne, la gérante prévient la police et se rend sur place. La vitrine est trouvée fracturée et les shampooings de marque Kerastase ont disparus. 
Au vu des premiers constats des policiers, les malfaiteurs ont probablement du s'attaquer à la vitrine avec une voiture bélier. "La porte a claqué tellement fort que la poignée a abîmé le mur. Du coup, on pense qu’ils se sont servis d’une voiture-bélier." déclare la gérante. Une grande partie du stock est portée disparue : des produits de la marque Kérastase ou GHD, des séchoirs, des tondeuses... et même des trousses de matériel professionnel, extrêmement coûteux à l'achat. 

Mais la vraie interrogation reste le poids de la marque des produits de revente dans le choix des cambrioleurs pour privilégier un salon par rapport à un autre. Le représentant local de la marque de L'Oréal a déclaré aux journalistes de la Voix du Nord : "des produits hauts de gamme qui ne sont vendus que chez les coiffeurs ou sur Internet. Ce sont des produits qui se revendent très bien sur Internet". Preuve s'il en faut encore une que les produits Kérastase sont la source de toutes les convoitises. Comment la marque va-t-elle réagir à cette (mauvaise) pratique qui pourrait bien refroidir l'enthousiasme des coiffeurs à la distribuer ? Affaire à suivre !
Les braquages de salons visant cette marque sont de plus en plus fréquents dans la région (Tchip de Marcq en Baroeuil, Shampoo de Orchie...), ce qui est probablement l'affaire d'une seule et même bande (quelques mois auparavant, un réseau de cambrioleurs de salons avait été démantelé).