Pourquoi Google va tuer L'Oréal ?

Le 03/09/2014 à 10h35 - Expert Zone

Laurent Alexandre, urologue de renom et président de DNAVision a publié sur le site nrgui.com un manifeste étonnant, qui prédit la fin de L'Oréal au profit de Google dans le domaine des cosmétiques... Une vision qui peut sembler utopiste, mais qui pourtant pourrait bien se réaliser d'ici à quelques années. Nous vous proposons de découvrir sans plus attendre le fond de sa pensée. 

La nouvelle était presque passée inaperçue, et pourtant, il semblerait bien que Google soit en phase de tuer L'Oréal, et toutes les autres marques de produits de beauté... En effet, en début d'année, Google a lancé, dans le secret le plus total, un nouveau programme de recherche et développement appelé Calico (Pour California Life Company), en partenariat avec Genentech, la plus grosse société pharmaceutique des Etats Unis, implantée elle aussi dans la Silicon Valley à des fins de recherche. Le but avoué de ce projet : "tuer la mort". En clair, Google cherche à améliorer consédiréablement la durée de vie des Humains. Quel rapport avec L'Oréal me direz-vous? La réponse est pourtant simple... 
Google Calico tuer L'Oréal

L'Oréal, une des plus belles réussite française à l'étranger, développe une quantité impressionnante de produits. Mais la plus grande partie de ses revenus, la société les réalise sur des produits anti-vieilissements. Des produits qui semblent d'ailleurs avoir des résultats tous relatifs, quand on voit que très fréquemment, les sociétés de produits cosmétiques sont épinglées pour leur usage abusif de photoshop... 

La lutte contre le vieillissement est certe un challenge immense, mais les sociétés cosmétiques auraient tort de sous-estimer l'importance que Google prendra dans ce secteur. En effet, de plus en plus, la médecine repose de plus en plus sur les technologies d'information. L'équation réalisée par Google est simple : le coût du séquensage ADN a été divisé par 3 millions en 10 ans. Celui des nucléases divisé par 1000 en 7 ans... Autant vous dire que les frais liés à la recherche deviennent "abordables" pour une société de l'envergure de Google. Aussi, les avancées sur la lutte contre le vieillissement auront des conséquences sur l'esthétique des "patients" : Faire régresser les rides, ralentir l'apparition des cheveux blancs seront des conséquences bénéfiques du recul de l'âge de la mort. Ainsi, comment L'Oréal, qui effectue de la cosmétique "à la mode de papa", pourra réagir face au géant des NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) et à ses conséquences heureuses liées au recul de l'âge de la mort ? 

Toujours pas convaincu ? Quelques chiffres simples... L'analyse de la peau d'une personne nécessite des manipulations de l'ordre de 10 000 milliards d'informations par patient. Autant vous dire que la puissance de calcul nécessaire pour analyser la peau d'un seul patient dépasse l'entendement... Et la société qui dispose de la plus grosse puissance de calcul aujourd'hui dans le monde n'est autre que... Google ! Le choc entre nouvelle technologies et cosmétiques risque d'être sanglant...