Scandale des extensions : pour répondre à la demande mondiale, les cheveux naturels sont remplacés par des poils de chèvres !

Le 27/12/2016 à 10h02 - Expert Zone

La ville Chinoise de Guangzhou s'est forgée en quelques années une réputation de niveau mondial, et pour cause... Il s'agit de la première ville au monde créatrice d'extensions de cheveux. A l'origine, un simple village ou les femmes avaient l'habitude de venir se faire couper leurs longs cheveux. Mais rapidement, des entrepreneurs avisés y voient un excellent moyen de tirer quelques euros de cette tradition : revendre les cheveux naturels des femmes chinoises à des femmes occidentales qui apportent toujours plus d'importance à la beauté de leurs cheveux. Il n'en fallait pas plus pour que la ville devienne la capitale mondiale de la vente d'extensions naturelles de cheveux... 

Mais seulement voilà, depuis quelques années, de nombreux soupçons pèsent sur la qualité des extensions. Et dernièrement, un reporter de la BBC a fait une étrange découverte : on trouverait dans les extensions de plus en plus de poils de chèvres, mêlés à des cheveux naturels... Un moyen simple et très bon marché de remplacer la matière première toujours plus onéreuse : le cheveu... En effet, l'augmentation du niveau de vie a fait que les femmes chinoises, toujours plus avisées, vendent leurs cheveux de plus en plus cher. Les industriels de la ville ont adapté leur offre en se fournissant dans un premier temps en cheveux dans des pays comme l'Inde ou le Brésil, mais là aussi les cheveux sont devenus trop chers pour préserver leurs marges confortables... S'est donc mis en place tout un système frauduleux destiné à tromper le consommateur, et à gagner quelques euros en plus : pesée frauduleuses, cheveux synthétiques... et le dernier larcin en date : poils de chèvre... 

La demande en hausse constante des extensions naturelles sur le marché mondial aiguise donc les appétits. En effet, de plus en plus, les femmes de l'Afrique Sub-Saharienne se mettent à consommer des extensions, ce qui en fait aujourd'hui la première destination d'exportation des extensions... et ce qui augmente encore la demande mondiale...