Tous les secrets d'un balayage réussi

Le 09/07/2014 à 08h42 - Infos coiffure

Le balayage consiste en une coloration ciblée de la chevelure. L’objectif est de la rendre soit plus claire, soit plus foncée, en fonction de la couleur naturelle. Concrètement, il s’agit de colorer, ou au contraire, de décolorer des mèches. Cette technique se distingue de la coloration traditionnelle qui concerne l’intégralité de la crinière.
Réussir balayage cheveux

Objectifs du balayage
Cette technique convient à toutes celles qui désirent illuminer légèrement leur coloration de base ainsi qu’à celles qui souhaitent des cheveux plus clairs. Le balayage est également une solution idéale à toutes celles qui n’ont jamais tenté de se teindre les cheveux auparavant et qui souhaitent s’y mettre, mais en douceur. Le fonctionnement du balayage est facile à décrire, mais difficile à mettre en pratique. Le coloriste travaille chaque mèche en éclaircissant certaines et en fonçant d’autres. Ce jeu offre au final un joli effet de contraste, de profondeur et des reflets magnifiques. Et pour couronner le tout, on a l’impression que la matière gagne en volume.

Avant le balayage
Une semaine avant un balayage, l’heure est au petit soin : offrez à votre chevelure le traditionnel rituel beauté consistant en un bain d’huile, shampoing, après-shampoing, masque et crème ou sérum. Éventuellement, procédez préalablement à un gommage capillaire. Le résultat d’un balayage est encore mieux s’il est réalisé sur des cheveux en bonne santé.

Réalisation du balayage
Le balayage ne se fait jamais à domicile sans l’intervention d’un professionnel. Comme expliqué précédemment, il s’agit d’une technique de coloration complexe nécessitant une formation. Seul des professionnels et experts en coloration sont aptes à le réussir. Certains coiffeurs sont également compétents. L’idéal serait d’ailleurs de s’adresser à un coiffeur coloriste. En principe, il est conseillé de se faire une coupe avant de passer au balayage. Si cette étape n’est pas obligatoire, il est en revanche impératif de se délester de quelques centimètres de longueur. La crinière doit en effet être totalement débarrassée de ses fourches et pointes cassantes.

Entretien du balayage
Le balayage présente l’avantage, entre autres, de ne donner lieu à aucun effet de racine durant les repousses. De ce fait, l’entretien de la couleur n’est pas contraignant (par exemple : il n’est nullement besoin d’aller voir son coiffeur régulièrement). Malgré tout, cela reste une couleur artificielle ce qui implique de prendre soin de ses fibres capillaires afin de les protéger. Pour cela, optez pour un shampoing et après-shampoing repigmentant tel que ceux de Massato. Misez également sur des masques nutritifs tels que le Bio Beauté de Nuxe. Dans la foulée, la couleur est entretenue. Sérum ou crème hydratante succèdent naturellement au lavage. Dans le cas où le balayage est extrême (éclaircissement intense), il faut régulièrement se rendre en salon pour se faire des patines.

Ce qu’il ne faut pas faire au risque de rater son balayage
Si vous avez les cheveux très courts, il est inutile de songer au balayage. Ce dernier nécessite au moins une chevelure mi-longue. Par ailleurs, il est déconseillé d’opter pour une couleur uniforme, car c’est en associant différents tons que l’on hérite d’un balayage impeccable. Bannissez également les nuances trop claires par rapport à votre couleur naturelle. Les contrastes seront trop flagrants ce qui est inesthétique. Enfin, limitez-vous à 3 balayages par an.