Un descendant les indiens Navajos renvoyé de l'école à cause de sa coiffure

Le 02/09/2014 à 10h16 - Coiffure insolite

Il n'y a décidément qu'aux Etats-Unis que l'on peut voir ce genre d'histoires... Souvenez-vous il y a quelques semaines, nous parlions de cette jeune américaine qui avait été renvoyée de l'école car celle-ci arborait des cheveux trop rouges, au goût du corps professoral. Et bien à présent, c'est un jeune garçon de 5 ans qui a été renvoyé de l'école dès le premier jour de cours à cause de sa coiffure. mais al ou le bas blesse, c'est que ce jeune enfant de 5 ans est issu de la lignée des indiens Navajos, une des toute première lignée d'indiens en Amérique. Autant vous dire que la nouvelle a fait grand bruit... 
Malachi Wilson est un enfant de 5 ans comme tous les autres... Enfin, à l'exception prêt que celui-ci est le digne descendant de la lignée des Navajos, une des toutes première tribu d'indiens des Etats-Unis, dont seuls quelques rescapés forment une communauté soudée. Et comme le veut la tradition, les Navajos se doivent de porter les cheveux longs. C'est donc tout naturellement que les parents du jeune homme lui ont laissé pousser les cheveux depuis sa naissance, afin de les natter sous forme de tresse typique de cette communauté. 
Seulement voila, il semblerait que cette tradition capillaire ne soit pas du goût du corps professoral de son école primaire au Texas. En effet, le jeune garçon a été renvoyé de son école du Texas dès le premier jour de cours, sous le motif que celui-ci avait les cheveux trop longs.  Vous imaginez à quel point la scène peut-être choquante pour cette enfant qui doit, à 5 ans à peine, faire un choix entre éducation et traditions... 
L'école quand à elle se défend en citant le code civil du district ou le jeune enfant va l'école, en déclarant que "les signes ostentatoires d'appartenance à une religion ou à une croyance peuvent engendrer l'exclusion d'une institution publique". L'école a déclarée qu'elle ne reviendrait pas sur sa décision, et que le jeune garçon devait se couper les cheveux si il souhaitait revenir en cours. Une décision bien entendue inacceptable tant pour le jeune homme que pour ses parents, qui s'efforcent au quotidien de faire honneur à leurs racines. 
Une histoire qui est loin d'être terminée, la mère du petit garçon ayant fait part de sa volonté de poursuivre l'école devant un tribunal si celle-ci n'acceptait pas de réintégrer son enfant. Affaire à suivre... 
Enfant Navajo exclu école cheveux longs