Une coupe de cheveux chez Coiffirst rue de Buci

Le 19/11/2015 à 10h08 - Meilleur coiffeur a testé...

Si vous suivez les actualités que nous mettons en ligne, cela ne vous aura pas échappé, nous sommes des grands fans des salons Coiffirst. La marque, fondée par Eric Pfalzgraf dispose d'un nombre très important de salons de coiffure, tous plus charmants les uns que les autres. Et si quelques points sont communs à tous les salons, chaque salon a sa propre personnalité, son propre univers et se démarque des autres. Et c'est justement la toute la force du concept Coiffirst : proposer un concept unifié dans les techniques de coupe tout en faisant voyager les clients dans des salons aux univers complètement différents. Nous avions donc déjà eu la chance de réaliser un reportage sur le salon de la rue St Honnoré, et sur le salon de la rue du Four. Hier, nous étions attendus au salon Coiffirst rue de Buci, en plein quartier de St-Germain des Près à Paris, ou nous avons été reçus avec un plaisir non dissimulé par le très sympathique Benjamin, cogérant du salon. 




Pour réaliser ce reportage, nous avons pris contact avec Hilde, du blog Fashion 55 plus, blog beauté / mode pour les personnes de 55 ans et plus. Si nous avons toujours tendance à nous entourer de magnifiques jeunes modèles lors de nos reportages, nous avons été convaincus par l'approche d'Hilde qui nous a affirmé qu'il existait un vrai besoin dans la coiffure pour les personnes plus âgées. Elle se propose de jouer le modèle pour ce reportage, et convaincu par son approche, nous ne tardons pas contacter Eric Pfalzgraf afin de fixer un rendez-vous...




Et nous voici arrivés donc hier, au 10 rue de Buci, dans un nouveau salon Coiffirst à découvrir. Comme pour tous ses salons, Eric Pfalzgraf a recherché un salon avec porche d'entrée. Une fois de plus, un superbe salon qui donne sur une petite cour d'entrée, typiquement parisienne. Magnifique ! Et le lieu l'est tout autant. Dans une atmosphère bien plus industrielle que les autres salons, nous retrouvons tout de même les codes qui font la patte de la marque : une verrière, les miroirs et lustres chers à Éric, ainsi que les éclairages spécialement travaillés pour sublimer la couleur des clientes. Éric, qui sera de passage en coup de vent au salon le temps de nous saluer, prendra tout de même le temps de nous faire découvrir les lieux : 2 anciennes écuries autonomes, qui ont été réunies par le coiffeur lorsqu'il a installé son salon dans ce lieu atypique. 








Nous voici donc reçus par Benjamin, un coiffeur de 20 ans d'expérience, qui cogère le salon. Benjamin commence sa prestation par une analyse morphologique de notre modèle du jour, et lui pose bon nombre de questions afin d'en connaître un peu plus sur la routine capillaire d'Hilde. Hilde est une très belle femme de 55 ans, d'origine hollandaise, qui a un cheveu compliqué à couper : carré mi-long, cheveux très fins et très raides. Hilde prend plaisir à faire attention à son apparence. Les coupes qui demandent un peu de travail de mise en forme le matin ne lui font pas peur. Benjamin enregistre les attentes de notre modèle, et lui propose deux options : un carré plongeant, ou une coupe boyish (un peu à la manière d'Alessandra Sublet). Hilde étant prête au changement, elle opte pour la seconde option, à savoir une coupe boyish. 




S'en suit la pose d'un soin Shue Uemera, la marque haut de gamme de L'Oréal Professionnel. Hilde est donc amenée dans une salle privative, ou se trouvent 3 bacs, isolés du reste de la salle de coupe par une très jolie porte vitrée. Alexandra s'occupera de lui apposer le soin, en 2 étapes : 1 shampooing Shu Uemera spécial cheveux fins, puis la pose d'un masque avec massage du cuir chevelu. Un vrai moment de détente qui dure près de 45 minutes. S'en suit un rinçage final, puis place à la coupe. 










Avant de s'affairer à couper les cheveux de notre modèle, Benjamin, qui a repris la main, appose la désormais célèbre huile Coiffirst, à base de camomille. Une huile sèche qui nourrit le cheveu sans pourtant l'alourdir ou le gainer.




S'en suit la coupe, qui débutera sur cheveux mouillés. Les coups de ciseaux du coiffeur sont précis, et la technique est dans la plus pure tradition de la maison Coiffirst : tous les coups de ciseaux sont effectués en biseau, pour donner du mouvement aux cheveux. De plus, la célèbre technique du tounicotti développée par la maison de coiffure permet d'apporter à la coupe une structure floue des plus saisissantes. 






Puis, place au séchage, afin de finir la coupe sur cheveux secs. La grande surprise du séchage, c'est la couleur d'Hilde qui se trouve révélée. Hilde aime effectuer de temps à autre un balayage, histoire de rehausser la teinte de son blond naturel. À son arrivée, les racines sont plutôt dessinées, et nous avions été surpris que Benjamin ne propose pas de couleur. Pourtant, au séchage, c'est une tout autre impression qui nous saisit : le soin Shu Uemera et les coups de ciseaux précis du coiffeur ont permis d'unifier la couleur, et nous ne remarquons plus du tout les racines qui étaient présentes lors de l'analyse morphologique. Étonnant, et saisissant ! 








La coupe sur cheveux secs finalisée, place au coiffant. Benjamin utilisera 2 produits : une clay Shu Uemera ainsi qu'un spray Technic Art de chez L'Oréal professionnel. Des coiffants qui permettent de texturiser le cheveu, sans pour autant l'alourdir ou lui apporter cet effet cartonné tant redouté. 

Et pour finaliser ce pur moment de détente de notre modèle, Benjamin lui propose, avant de repartir, un massage des épaules. Étonnant dans un salon de coiffure, mais vraiment apprécié de notre modèle, qui termine sa prestation sur une pure note de détente. Car c'est cela la marque de fabrique de la maison. La satisfaction de la cliente est une obligation, le moment de détente est le plus Coiffirst. Et il faut reconnaître que la bulle détente offerte par le salon est remarquable, entre les soins, les petites attentions et le massage des épaules pour finir. 






Et la coupe finale me direz-vous. Et bien, il faut reconnaître que la transformation est saisissante. La coupe boyish convient parfaitement à la morphologie d'Hilde. La couleur a été ravivée de manière assez impressionnante, et au final, on a l'impression qu'Hilde a rajeunie de quelques années. Une vraie réussite, et une vraie satisfaction de notre modèle qui repart avec des petites étoiles dans les yeux. 






Alors, au final, que penser de cette coupe chez Coiffirst. Et bien tout simplement que c'est une fois de plus un salon d'exception. Tout comme les salons de St Honoré ou de la rue du Four, le salon Coiffirst rue de Buci développe sa propre identité tout en offrant une qualité de coupe des plus parfaites. Un grand bravo à Éric, une fois de plus, nous en avons pris plein les yeux dans un de ses salons, vivement le prochain !