20 jours après l'agression, le salon de coiffure reste désespérément fermé...

Le 16/01/2017 à 11h18 - Expert Zone

On parle souvent sur nos pages de braquages, et d'autres vols dans les salons de coiffure. Une réalité que nous sommes malheureux de rapporter, mais qui malheureusement fait partie de la réalité des salons, et qu'il faut mettre en avant dans des buts de prévention... 

Mais aujourd'hui, nous allons nous intéresser à un autre phénomène, largement sous-traité par nos confrères : le stress post-traumatique suite à un vol avec violence en salon de coiffure. Et nous allons pour cela prendre l'exemple du salon de coiffure Tchip Coiffurede la rue du Vieil Abreuvoir en plein centre-ville de Roubaix. Ce salon a été victime le 24 décembre d'une agression d'une violence extrême. Le 24 au soir, alors que le salon est sur le point de fermer, le salon reçoit la visite d'un voleur : "Il a mis son couteau sur la gorge d’une employée, tout ça pour braquer 150 euros, c’est très violent" déclare une commerçante de la rue. Les salariés du salon ressortent de cette épreuve complètement traumatisés, tant et si bien que plus de 20 jours après cette mésaventure, le salon de coiffure affiche toujours son rideau baissé. 
"Nous informons notre clientèle que suite à une agression, le salon est momentanément fermé" en guise d'explication sur la vitrine, et pas plus d'informations. Personne aujourd'hui ne sait quand le salon rouvrira ses portes. 




Le braquage ne se limite pas malheureusement au fait en lui même... Les cicatrices sont bien plus profondes, et mettent beaucoup de temps à guerir... Et une fois de plus, afin d'éviter ce type de situation, nous ne pouvons que vous inviter à sécuriser votre commerce, comme le recommande la police...