Cauchemar chez le coiffeur : qu'en avez-vous pensé ?

Le 13/10/2015 à 21h09 - Expert Zone

Il y a quelques minutes, la diffusion de Cauchemar chez le coiffeur s'achevait, le nouveau crochet de M6 qui reprend le concept de Cauchemar en cuisine et l'adapte à la coiffure, avec une Sarah Guetta pétillante et plus remontée que jamais. Une grande première attendue par de nombreux coiffeurs, qui n'ont pas manqué de faire part de leurs impressions vis-à-vis de l'émission. Et si globalement l'émission s'est plutôt bien déroulée, et fait suffisamment rare pour le noter, n'a pas écornée l'image de la coiffure, l'émission nous a tout de même réservé quelques surprises qui nous ont laissées perplexes. 




Une émission globalement bien ficelée... 

On ne va pas se mentir, nous nous attendions à une émission catastrophe, mais nous avons été globalement surpris par la qualité de la mise en scène de celle-ci. Comme à son habitude, la société de production a souhaité faire du sensationnel la ou il n'y en avait pas, mais globalement, nous nous attendions à un déferlement de côtés négatifs mettant à mal la profession, ça n'a pas été le cas. Certaines choses n'étaient pas acceptables pour un salon de coiffure, les points ont été soulevés par la production, mais sans chercher à enfoncer à tout prix les gérants, ce qui a été dans l'ensemble notre grande satisfaction... On reprochera tout de même un montage un poil expéditif par moment (comme le moment ou Sarah se lance dans une remise à niveau de Florian qui aurait pu être davantage poussé), mais dans l'ensemble, pas grand-chose à redire...


... mais une Sarah Guetta qui en fait trop !

Sarah, nous l'avons découvert avec cette émission, nous ne connaissions pas la coiffeuse avant. Et c'est le type de personne chez qui il ne peut pas y avoir de juste milieu, soit on adore, soit on déteste... Et je dois vous avouer que nous ne sommes pas fans... Si les conseils donnés aux employés et aux gérants sont parfaitement justifiés, nous avons trouvé le ton particulièrement faux, et nous n'avons vraiment pas aimé ce côté "chercher à faire du sensationnel partout tout le temps, même quand il n'y en a pas"...
L'un des meilleurs exemples a été la phrase utilisée à plusieurs reprises par la coiffeuse star : "Tout l'avenir du salon est suspendu...". Outre le fait que ce soit faux (Magali, la gérante que nous avons interviewée nous a accordé que le salon disposait de problèmes de trésorerie, mais à aucun moment de problème de clientèle, nous y reviendrons par la suite), c'est également un peu prétentieux... Idem quand Sarach Guetta fait la moue devant les clientes, avec des grimaces toutes plus expressives les unes que les autres pour exprimer son insatisfaction... Si nous ne doutons pas une seule seconde que cela a été demandé par la production, difficile de croire que Sarah accepte de tels comportements dans son salon parisien. Alors, pourquoi le faire chez les autres ? Les mises au point OK, mais pas devant les clients... Une attitude globalement "too much" qui nous a un peu gâché le plaisir de l'émission. 
Alors forcément, on imagine que la production a forcé la main pour que Sarah prenne son rôle de coach à fond, et qu'elle y aille comme un éléphant dans un magasin de porcelaine afin de créer des scènes explosives, particulièrement intéressantes pour l'audimat, mais on regrette tout de même grandement le manque de tact de la coiffeuse, et cette recherche permanente du sensationnel, même dans des scènes où il n'y en a pas... 


Les vrais problèmes n'ont pas été traités...

Magalie en parlait lorsque nous l'avions interviewée : le salon n'a jamais eu de problème de clientèle, mais des problèmes de trésorerie. Les vrais problèmes du salon, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, ce sont les banques qui ne prêtent plus, les charges qui assomment, et un vrai problème de positionnement des salons qui n'arrivent plus à faire payer leurs coupes au juste prix. Mais pour la plupart des salons, la clientèle, ce n'est pas ce qui manque. En tout cas, c'est le cas du salon L'artisan Coiffeur à Paimpol. 
Or c'est justement sur le problème de la clientèle que Sarah est intervenue. Mais les problèmes de fond n'ont pas été réglés... Si effectivement la coiffeuse star a décidé de "remettre le salon à niveau" au niveau des compétences, a aucun moment celle-ci n'a retravaillé le positionnement du salon, ou analysé les charges qui pèsent sur le salon pour les optimiser et faire en sorte que les gérants du salon respirent. Une fois encore, on a cherché à faire du sensationnel, du clinquant, tout en mettant de côté les vrais problèmes du salon. 


Le concept de "salon émotion" un peu galvaudé...

Les décoratrices (Tania et Julie), ainsi que Sarah n'ont pas arrêté de le marteler (avec un product placement plus ou moins subtil je vous l'accorde) : le salon de Paimpol doit devenir un salon émotion ! Si nous n'avons rien à redire sur les photos avant / après du salon et sur la qualité du travail réalisée par les décoratrices, l'omniprésence de L'Oréal au travers de ses marques Essie, Redken et L'Oréal Professionnel, et le "formatage" du salon à la sauce L'Oréal nous a quelque peu laissé songeur... 
Si le salon a été clairement rénové, et qu'il en avait besoin, nous sommes bien loin de l'image que nous nous faisons du "salon émotion". Pour nous, un salon émotion, c'est un salon d'exception : le salon de Sarah Guetta, de David Lucas, Didact Hair Building... Là on parle de salon émotion. Le salon rendu par les décoratrices n'est autre qu'un salon mis au goût du jour d'un point de vue design, mais standardisé par L'Oréal. Alors il est normal que la marque cherche à "faire son beurre", c'est tout de même elle qui a financé la rénovation du salon à ses frais (30 000 euros, pour un passage éclair des deux décoratrices dont l'appartenance à la marque n'a même pas été citée), mais nous trouvons le concept de salon "émotion" un peu galvaudé... 
Mention spéciale au bar à couleur tout de même, une idée vraiment intéressante, dont nous avions entendu parler, mais que nous n'avions jamais vu en application. C'est très joli quand le bar est plein, reste à voir ce qu'il en est de l'utilisation au quotidien, avec les trous liés à l'utilisation des produits (nous demanderons à Magalie une photo de son bar à couleur au jour d'aujourd'hui pour voir). 


Mais globalement, de très belles découvertes...

Malgré les quelques points négatifs exprimés ci-dessous, nous n'allons pas vous mentir, nous avons trouvé l'émission très réussie. Et nous avons même fait de belles découvertes, surtout des découvertes humaines. La superbe Cathy, qui nous a bluffés... À 3 ans de la retraite, celle-ci n'hésite pas à absorber les conseils de Sarah Guetta, à les mettre en oeuvre, et à faire tout son possible pour que le salon redresse la barre. Une magnifique personne, qui nous a énormément touchés... Idem pour Gwen, la jeune fille qui peine à s'imposer, mais qui arrive en fin d'émission à prendre le dessus sur ses clientes, et à jouer son vrai rôle de coiffeuse, à savoir conseiller les clients. S’il faut reconnaître à Sarah Guetta une qualité, c'est celle de savoir sublimer les personnalités, et d'en tirer le meilleur parti. 
Force est de noter également que même si les conseils de Sarah, d'un point de vue management et organisation ont été parfaitement justifiés. En effet, Magalie, la gérante au caractère bien trempé, avait avant le passage de Sarah la fâcheuse tendance à s'éparpiller, Florian la fâcheuse tendance à pousser son perfectionnisme à outrance... Autant de petits couacs qui ne permettent pas au salon d'augmenter la cadence de leurs coupes, et ainsi d'augmenter la rentabilité du salon. 
Et de manière plus générale, l'émission a donné une très belle image de la coiffure. Une image où l'on rencontre des passionnés, de très belles personnes, des gens qui aiment leur métier et qui sont prêts à se dévouer corps et âmes pour satisfaire leurs clients. Et ça, on ne va pas se mentir, ça nous a fait un plaisir sans commune mesure. C'est d'ailleurs le ressenti global des coiffeurs, qui ont été nombreux à partager leur ressenti sur nos pages Facebook, et qui sont dans l'ensemble très satisfaisant de l'image de leur métier. Si ils sont nombreux à déplorer l'attitude un peu brusque de Sarah Guetta, ils sont unanimes sur le fait que cette émission a fait la part belle au métier de coiffeur, et qu’au final, c'est bien ça le plus important !


Alors, que penser de cette émission ? 

Globalement, nous ne sommes pas contre en voir d'autres... Cette émission donne tout de même une très belle image du métier de coiffeur, et si on reproche l'attitude de Sarah Guetta un peu trop brusque et par moment proche du manque de respect (surtout vis-à-vis des clients et de ses moues qui nous ont choquées), force est de constater que la mission est parfaitement remplie, que la coiffeuse star sait appuyer la ou ça ne va pas, et appuyer suffisamment fort pour que les personnes changent. On voit que cette femme est une passionnée, qu'elle aime la coiffure et qu'elle fait le maximum pour que le métier rayonne. Et rien que pour ça, nous aimerions en voir plus !

Et pour finir, petit plaisir non dissimulé quand nous avons vu le désormais célèbre sticker rose "Recommandé par les internautes de MeilleurCoiffeur 2014" trônant fièrement sur la vitrine... Ca fait toujours plaisir... :-)



Ils ont même pris la peine de le flouter quand on le voit de trop près... :-)