Condamné à 3 mois de prison pour avoir harcelé une coiffeuse par téléphone

Le 17/10/2014 à 09h43 - Expert Zone

Une histoire rocambolesque qui vient de se passer à Angers. Une jeune coiffeuse à domicile de 25 ans a été victime de harcèlement téléphonique par un client qu'elle avait coupé quelques mois plus tôt. En effet, la jeune coiffeuse à domicile s'était rendue une seule fois au domicile de l'homme de 39 ans, qui avait à priori flashé sur la jeune femme. Tant et si bien que celui-ci avait essayé de lui faire des avances pendant la coupe de cheveux, avances que la jeune femme a bien entendu refusées. 
Harcèlement téléphonique coiffeuse

Vexé, l'homme s'est mis en tête de se venger de manière peu gentleman, en décidant de harceler téléphoniquement la jeune femme. Ainsi, entre Août et Octobre 2013, la jeune femme a reçu pas moins de 14 appels, ou elle pouvait entendre un homme au bout de la ligne chuchoter et émettre des cris de jouissance. Le tout bien entendu avec un numéro masqué afin que la jeune femme ne puisse pas suivre la provenance de l'appel. Pourtant, la jeune femme ne s'est pas démontée, et a porté plainte auprès du commissariat le plus proche. Son téléphone sur écoute, les policiers ont pu remonter à l'homme de 39 ans, conducteur de poids lourds. "J'ai eu un comportement débile" reconnait le harceleur devant le tribunal, où il écopera d'une peine de 3 mois de prison avec sursis, et de 1600 euros d'amende en guise de dommages et intérêts, qu'il devra verser à la jeune coiffeuse. 
Une histoire qui finit heureusement bien pour la jeune femme. Mais qui aurait pu vite déraper. Nous ne le rappellerons jamais assez, le métier de coiffeur est un métier extrêmement exposé, il est donc très important de bien prendre vos précautions quand vous communiquez votre numéro de téléphone, surtout si vous coiffez à domicile (ou la plupart du temps le numéro de téléphone utilisé est celui que l'on utilise également pour ses appels personnels).