Gwyneth Paltrow ouvre son salon de coiffure

Le 30/09/2013 à 08h00 - Coiffure people

Gwyneth Paltrow a inauguré le 04 avril dernier un salon de coiffure à Brentwood, un quartier de la ville de Los Angeles  en Californie: le David Babaii Blow Dry Bar. Pour cette aventure, elle s’est associée avec  sa coach Tracy Anderson et le hairstylist David Babaii.  Gwyneth Paltrow a indiqué que c’est grâce à ses deux associés qu’elle doit sa belle chevelure brillante.

 

Un salon responsable au milieu d’un club de gym

Ce salon, ou plutôt bar à brushing, est loin d’être une banale adresse que l’on fréquente pour une coupe. Il s’agit d’un endroit où le bien-être prend tout son sens. C’est à ce titre que David Babaii le qualifie d’un « feel good bar » ! En fait, le David Babaii Blow Dry Bar est une halte obligatoire pour retrouver une coiffure impeccable après une séance de gym exténuante.  Il faut en effet savoir que ce lieu consacré au design et soin capillaire prend place dans le Brentwood studio, le nouveau club de fitness d’Anderson.  Et seuls les membres du club sont autorisés à s’installer sur l’un des fauteuils du salon pour s’offrir un brushing lisse, se faire les boucles vues sur la tête d’une personnalité ou encore,  demander un chignon élaboré ou autre coiffure complexe  faisant intervenir des tresses par exemple.

Dans son salon, Gwyneth Paltrow fera profiter sa clientèle de l’efficacité d’une ligne de 14 soins capillaires signée David Barbaii. Les caractéristiques de ces produits ne vont pas à l’encontre des principes écologiques et éthiques de l’actrice. Ils n’ont pas été testés sur des animaux et leurs formules ne contiennent ni sulfates, ni paraben, ni éléments pétrochimiques. "Il est question d'ingrédients sains, de produits sains", insiste bien David Babaii lors d’une interview accordée au magazine People.

Gwineth-Paltrow--salon-coiffure

 

Bien-être et prise en charge personnalisée

Pour le style capillaire, le David Babaii Blow Dry Bar prône l’audace et l’harmonie. L’objectif est de faire quelque chose de nouveau que l’on est incapable de refaire chez soi. En clair, la venue dans le salon doit en valoir la peine. Le coiffeur souligne ce point en avertissant que les clientes ne seront pas à l’abri des recommandations sur la coiffure à adopter en fonction de leur « nouveau corps ».

Mieux encore, David Babaii semble indiquer que toutes les fantaisies seront permises. Il suffira de demander ! L’équipe s’exécutera sans émettre aucun jugement. Chacun a le droit d’adopter le mode de vie qui lui convient. Voilà en gros la philosophie de ce bar à brushing pour lequel Tracy Anderson n’a pas dissimulé son enthousiasme. La coach a par ailleurs confirmé les explications du coiffeur en précisant que la clientèle aura droit à une coupe personnalisée définie en fonction de leurs souhaits, mais également de la morphologie de leur visage.

Un concept qui monte outre-Atlantique

Gwyneth n'est pas une pionnière dans ce type de projet. Avant elle, la styliste Rachel Zoe a découvert le filon. Son salon de coiffure, baptisé DreamDry, a ouvert en début d’année à Manhattan. Il se trouve à proximité du Flywheel Sports' Flatiron de New York.