Interview de Jérôme du salon COIFFEUR KUT

Aujourd’hui, nous vous présentons Jérôme, gérant de deux salons COIFFEUR KUT à Paris. Découvrez son parcours plein de rebondissements ! D’abord patron d’un premier salon de coiffure, il décide de revenir salarié pendant quelques années avant de lancer son salon de coiffure COIFFEUR KUT. Il nous donne ses conseils sur son expérience en tant que salarié et patron de salon de coiffure. Un témoignage à ne pas manquer !

 

 

 

Bonjour Jérôme. Pourrais-tu te présenter et nous parler de ton salon de coiffure ?

Bonjour. Je m’appelle Jérôme. Je gère actuellement deux salons COIFFEUR KUT dans le 11ème arrondissement de Paris. J’ai ouvert mon premier salon COIFFEUR KUT à Faidherbe-Chaligny il y a 6 ans où il y a 5 collaborateurs et un autre à Oberkampf il y a 2 ans où il y a 6 collaborateurs.

 

Tu as commencé en tant que gérant de salon de coiffure avant de repasser salarié. Pourrais-tu nous en dire plus sur ce choix de parcours ?

Avant d’ouvrir mon salon COIFFURE KUT, j’ai fais pleins de choses ! (rires). Lorsque j’étais plus jeune, j’ai d’abord été gérant de salon de coiffure, puis j’ai décidé de repasser salarié dans le studio pour privilégier avant tout ma vie privée. Je voulais aussi voir autre chose dans la coiffure parce que c’est un secteur tellement varié que l’on a la possibilité de faire d’autres choses. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d'arrêter d’être patron pendant 14 ans.

 

Tu as fait de la coiffure studio, qu’est-ce que tu as aimé et tu n’as pas aimé par rapport à ton statut de gérant d’un salon de coiffure ?

Lorsque j’étais salarié en studio, j’ai eu l’avantage de travailler dans plein de domaines différents, que ce soit dans le cinéma, dans la mode avec les défilés ou à la télévision. C’était très varié et très enrichissant tant au niveau de la coiffure que des rencontres. Après 14 ans dans le studio où le rythme est très intense, j’étais arrivé à un âge où je voulais m’installer et recommencer de zéro à nouveau. Etre gérant de salon de coiffure c’est bien évidemment aussi intense qu’être salarié mais le contact et la rencontre avec les clients me rendent plus heureux.

 

Maintenant que tu es à nouveau gérant d’un salon de coiffure, quelles sont pour toi les missions les plus complexes ?

Tout ce qui est l’envers du décors… C’est-à-dire tout ce qui est paperasse administrative, parce que le côté artistique du métier est oublié. Donc c’est plus dur. En général je passe un jour et demi par semaine au bureau pour travailler sur l’administratif. J’ai un comptable pour m’aider mais sinon c’est moi qui gère tout seul. Je suis trop maniaque pour que l’on gère pour moi, donc ce n’est pas possible (rires).

 

 

Pourrais-tu nous dire ce que aimes le plus dans la coiffure ?

De coiffer, surtout ! J’ai monté cette enseigne (N.D.L.R Coiffeur Kut) pour que tous nos clients arrivent à s’identifier facilement. L’image du salon est très importante pour moi. Mon objectif est d’offrir des prestations accessibles à tous et pas seulement destinées à une seule catégorie de client.

 

Quel est le meilleur conseil qu’on t’ait donné et que tu donnerais aux coiffeurs ?

J’ai eu la chance de tomber sur des patrons qui étaient très “chiffres”. Du coup, j’ai été formé avec eux sur les rapports financiers et la comptabilité. A l’époque j’étais très jeune, j’avais 19 ans et je ne connaissais pas la gestion d’un salon de coiffure. Les chiffres étaient très importants pour le salon dans lequel je travaillais et c’est grâce à cette expérience que j’ai beaucoup appris. Même si à l'époque c’était de la gestion à l’ancienne, aujourd’hui tous ces conseils m’aident au quotidien dans la gestion de mon salon de coiffure.

 

Avec ton expérience en tant que gérant de salon de coiffure, quels sont les conseils que tu donnerais pour l’ouverture d’un salon de coiffure ?

Mes deux principaux conseils sont : avoir un bon comptable et avoir un bon logiciel de caisse qui permet de faciliter tout ce qui est chiffre, ratio et rapports financiers. L’avantage avec un logiciel de caisse est qu’il n’y a plus besoin de prendre le carnet et de tout noter ligne par ligne à la main. Ensuite, au niveau du digital, c’est important d’être présent sur les réseaux sociaux et avoir un site Internet. De notre côté, nous sommes très présents sur les réseaux sociaux. Nous avons un site Internet qui est toujours mis à jour en fonction de nos actualités. Nous avons également mis les profils de nos coiffeurs ainsi que la réservation en ligne.

 

Concernant la réservation en ligne, peux-tu nous parler de cette fonctionnalité ?

Depuis que nous avons mis en place la réservation en ligne sur notre site Internet, 60% de nos clients l’utilisent. Aujourd’hui, on réserve tout en ligne donc c’est important d’avoir cette fonctionnalité. Le plus souvent, les clients réservent le soir et la nuit plutôt que le matin (rires). La réservation en ligne nous permet d’obtenir des rendez-vous lorsque nous ne sommes pas au salon. En plus, nous passons moins de temps au téléphone, c’est donc un gain de temps.

 

Tu utilises le logiciel de caisse WAVY. Le recommanderais-tu ?

J’utilise le logiciel de caisse Wavy depuis début janvier 2018 et j’en suis très satisfait. C’est un logiciel très simple d’utilisation et qui a vraiment tout ce que l’on attend d’un logiciel de caisse pour la gestion de son salon de coiffure.

 

 

Merci beaucoup Jérôme pour ce témoignage. Toute l’équipe Wavy te souhaite une bonne continuation pour tes salons Coiffeur Kut.



Comment bien choisir le logiciel de gestion de votre salon ?

S'équiper d'un outil de gestion pose de nombreuses questions : quelle solution choisir, quelles fonctionnalités, qualité du service client, ... Découvrez comment bien choisir votre logiciel de caisse :

  1. Pourquoi équiper votre salon d'un logiciel de caisse ?
  2. Logiciel coiffure pour iPad : lequel choisir ?
  3. Découvrir l'outil de gestion Wavy




Myriam, salon Myrthi'f' à Corbigny

Myriam, salon Myrthi'f' à Corbigny

18.11.11
Aurélie - salon Aurélie Visagiste Conseils à St Etienne

Aurélie - salon Aurélie Visagiste Conseils à St Etienne

17.06.11
William Cerf - Coiffeur de l'année

William Cerf - Coiffeur de l'année

02.04.12
Interview de Laurent du blog L'essentiel de la coiffure

Interview de Laurent du blog L'essentiel de la coiffure

07.04.14

Coiffeurs entrepreneurs, gérez votre salon
et votre communication avec Wavy !

Découvrez gratuitement