Interview de la fondatrice des salons Allure, Aïda M'Dalla - Vidéo

Le 28/03/2014 à 10h41 - Expert Zone

Il fut un temps ou la forçait à s'appeler Joanna... Une patronne de salon de coiffure qui lui demandait de franciser son nom afin de mieux passer dans le cadre de son salon... Depuis, les choses ont bien évolué pour Aïda M'Dalla, la jeune femme d'origine tunisienne... En effet, elle est à la tête d'une chaîne de 35 salons de coiffure, dans pas moins de 8 régions différentes. Une aventure qui commence en Bourgogne, avant de s'étendre nationalement. 
Originaire de Dijon, la jeune femme a vu son activité exploser à partir de 2007, tant et si bien que celle-ci ouvre beaucoup de salons depusi 2007. Avec une devise unique : "la qualité à petit prix". Et attention, que l'on ne lui parle pas de low cost... La jeune femme a développé une méthodologie de travail qui lui permet de coupler coupe rapide et grande qualité. Résultat : un shampooing coupe brushing à 16 euros, de quoi rivaliser avec les plus low cost des salons français... 
Et à la question de savoir si son activité de coiffure à petit prix est un "casseur de prix, donc de métier", la jeune femme répond sans sourciller que la coiffure ne devrait pas être un luxe. 
Et quand on lui pose la question de la qualité de travail de ses employés, la jeune femme répond que ses coiffeuses sont la pour le côté dynamique des salons, pour la rigueur, et que ses employées sont la pour travailler, mais pas pour flâner... Bien que celle-ci refuse de considérer ses employés comme des robots. 
Elle revient également sur des problématiques bien ancrées dans la société française : "une arabe qui réussit, ça ne passe pas... Une femme qui réussit, ça ne passe pas...". Une problématique à laquelle la jeune femme semble être confronté au quotidien, dans un secteur d'activité ou les grandes structures sont majoritairement détenues par des hommes. 
Aïda revient également sur la difficulté de recruter des employés performant et motivés. Et à la question de savoir si il ne faut pas payer plus ses employés, elle contre-attaque avec le montant des charges exhorbitantes en France. "Des vaches à lait de l'état" insiste la chef d'entreprise... Et ne se résigne pas pour autant. Elle a ouvert un centre de formation, et accompagne ses salariés au maximum. 
Découvrez sans plus attendre l'interview pleine de vérité de Aïda en interview sur BFM TV :

Un grand bravo à cette jeune femme qui a su casser les clichés, et qui est à la tête d'une entreprise fleurissante. Nous lui souhaitons encore beaucoup de réussite pour les années à venir !

Articles recommandés

  1. Interview d'Elodie, gagnante du concours Camille Albane Interview d'Elodie, gagnante du concours Camille Albane
  2. Interview d'Alexandre, coiffeur finaliste du concours Camille Albane Interview d'Alexandre, coiffeur finaliste du concours Camille Albane
  3. Quel prix pour votre coiffeur ? Les tarifs des grandes enseignes de coiffure Quel prix pour votre coiffeur ? Les tarifs des grandes enseignes de coiffure
  4. Un salon de coiffure dans une salle de sport Un salon de coiffure dans une salle de sport