La TVA à 5,5% ne s'appliquera pas pour les coiffeurs

Le 19/03/2010 à 09h40 - Expert Zone

Nous en parlions déjà en Juillet, dans un article consacré à la TVA à 5,5% réclamée par les coiffeurs. La nouvelle vient de tomber, les coiffeurs ne seront pas autorisés à baisser leur TVA de 19,6% à 5,5%. Alors que Nicolas Sarkozy avait annoncé, à la suite de la baisse de la TVA pour la restauration, qu'il n'était pas opposé à reproduire ce schéma pour la coiffure, il semble que le président de la république se soit ravisé. Retour sur cette affaire...

“Dans son ensemble, la filière de la coiffure se réjouit de voir la TVA à 5,5 % s’appliquer dans la restauration dès le 1er juillet. Au moment où le nouveau gouvernement s'atèle à définir ses priorités pour les mois à venir, il est de notre devoir de rappeler que notre combat pour l’accession à la TVA à 5,5 % dans la coiffure est, plus que jamais, d’actualité” déclarait le Fédération Nationale de la Coiffure en Juillet 2009. Pourtant, il semblerait que le gouvernement n'ait pas répondu favorablement, questions budgétaires oblige... "L'extension de la TVA à coût réduit aurait un coût budgétaire de l'ordre de 685 millions d'euros en pleine année" argumente le ministre de l'économie.

Nous sommes en droit de nous demander si cette décision provient bien d'une question budgétaire, ou si au contraire, l'expérience menée sur la restauration n'a pas coupé court à toute discussion pour les autres secteurs aux vues des résultats induits par cette mesure... En effet, cette mesure peut être assimilée à un fiasco total. Non seulement, le pourcentage de restaurateurs ayant appliqué cette mesure est ridicule, mais les promesses sur l'emploi qui avaient été effectuées par la profession n'ont pas été tenues... Le gouvernement est d'ailleurs en train d'essayer de faire passer un amendement pour rétablir la TVA à 19,6% pour le secteur de la restauration. « Dans le contexte budgétaire tendu que notre pays connaît et face au risque de creusement de notre déficit public, cette baisse de la TVA pour les restaurateurs décidée en juillet ne nous semble pas justifiée, d'autant plus que les consommateurs n'ont pas vu de résultats probants sur les prix pratiqués par les restaurateurs ».

Bref, nous pouvons clairement assurer que le secteur de la restauration n'y est pas pour rien dans cette décision de ne pas étendre la TVA à 5,5% à d'autres secteurs d'activité. C'est vraiment très dommage, quand on connait la baisse de fréquentation des salons de coiffure sur l'année 2009....

fleche12 Source : le particulier