Le CAP coiffure, combien ça coûte ?

Le 12/09/2014 à 16h14 - Expert Zone

Le coût d’un CAP varie en fonction de l’établissement et d’autres critères. Ce coût peut être pris en charge par un financement, alloué sur des critères liés à l’âge ou au statut de salarié.
Coût CAP Coiffure

Des tarifs à titre indicatif
Les coûts d’un CAP coiffure varient en fonction de plusieurs paramètres. Ils sont en grande partie librement fixés par l’établissement de formation. Pour ce faire, ce dernier se base sur sa notoriété et sur les modules complémentaires proposés ou encore sur les offres de stage incluses dans le cursus. Cependant, il convient de préciser que des modules obligatoires figurent dans le programme de formation. Ces modules comprennent les techniques propres à la coiffure telles que la coupe, le brushing ou la mise en plis. Il est aussi question des instructions sur le comportement à adopter en tant que coiffeur professionnel.
Pour s’exprimer en chiffres, un CAP coiffure peut coûter en moyenne 3 900 € par année scolaire, étant entendu que l’obtention du diplôme intervient après un cursus de deux ans. L’étudiant peut aussi s’inscrire pour une formation accélérée qui tient en une année. Dans ce cas, le coût de la formation varie parfois de 4 000 à 5 000 €. À ces frais vient s’ajouter le coût du matériel. La détention du minimum requis dès le premier jour de cours est en effet une condition souvent imposée par les écoles et les centres de formation.

Financer son CAP, une option d’intérêt
Plusieurs options se présentent à étudiant désireux de s’inscrire en CAP coiffure. Grâce à ces options, l’étudiant se libère du paiement des frais d’inscription. Certaines options conviennent à toutes les catégories d’étudiants. D’autres s’adressent aux professionnels désireux de se titulariser, comme c’est le cas du VAE et du CIF ou Congé Individuel de Formation.
Le CIF est un congé permettant à un salarié de quitter temporairement son entreprise pour suivre une formation en coiffure. Il s’adresse aussi bien à ceux qui exercent déjà dans le domaine de la coiffure et qui sont désireux d’obtenir un diplôme qu’à ceux qui se reconvertissent dans la coiffure. Le CIF est financé par le FONGECIF.
L’accession au CIF se fait sous certaines conditions, notamment l’ancienneté. Il faut par exemple avoir été salarié pendant au moins 24 mois, dont 12 en tant que salarié au sein de l’entreprise auprès de laquelle le CIF est sollicité.

Les aides financières accordées aux jeunes qui s’inscrivent en CAP
Les frais d’inscription pour un CAP coiffure peuvent être pris en charge par des organismes privés auprès desquels une demande de financement est déposée. Le financement accordé par ces organismes est comptabilisé sur une base annuelle et est soumis à des conditions liées à l’âge. Le fonds d’aide aux jeunes est une option qui se présente aux étudiants de moins de 26 ans. Ce fonds n’est alloué qu’à ceux dont les parents ne sont pas imposables à l’impôt sur le revenu. Ceux qui ont plus de 26 ans pourront se tourner vers le Conseil Général pour financier tout ou partie du coût de leur formation.
Ceux qui souhaitent suivre un cursus de formation tout en ayant une activité salariée ont la possibilité de signer un contrat d’apprentissage. Par ce biais, ils touchent un certain pourcentage du SMIC tout au long du contrat, signé pour une ou deux années.