Le retour du métier de barbier

Le 18/02/2014 à 12h56 - Expert Zone

La profession de barbier existe depuis des siècles, même si à l’origine, elle englobait de nombreuses prestations, telle la petite chirurgie. Ces dernières années, elle a acquis un regain d’énergie qui s’explique par différents facteurs, entre autres la tendance actuelle de la barbe impeccablement entretenue. Plusieurs salons de coiffure proposent alors à leurs clients de s’occuper également de leur barbe. 
Retour du métier de barbier

Barbier, une prestation en vogue dans les salons de coiffure
Le vintage séduit, ceci s’applique aussi aux métiers d’antan, dont le métier de barbier. En effet, la barbe est aujourd’hui un accessoire de mode et chaque style a une dénomination particulière. À titre d’exemple, une barbe à l’italienne est la barbe de trois jours, et un hipster est une barbe plus fournie. Pour s’occuper de leurs clients, les barbiers qui officient aussi dans les salons de coiffure laissent de côté les rasoirs électriques et reviennent aux outils traditionnels, le blaireau et le coupe-chou.
L’image de l’homme soigné a fortement joué en faveur des barbiers et a fait que leur nombre va crescendo. De nos jours, la gent masculine se plaît à accorder plus d’importance à leur aspect, et ceci, dans les moindres détails. Si chez soi, le rasoir électrique peut offrir un résultat satisfaisant, la perfection et les soins apportés dans un salon sont tout autres. Faire entretenir sa barbe est un pur moment de détente. Sans compter qu’en salon, le client bénéficie de conseils précieux sur les soins esthétiques à apporter et les produits à utiliser pour sublimer la barbe ou la moustache.

Les barbiers connus en France
Que ce soit à Lille, à l’Atelier du Barbier, ou à Paris, chez les Mauvais Garçons, les clients peuvent venir pour une nouvelle coupe de cheveux ou pour donner du style à leur menton en l’ornant d’une barbe savamment taillée. En raison de l’importance de la demande, les salons de coiffure ne se contentent plus de s’occuper de la chevelure. Certains salons deviennent aussi un lieu de découvertes et de bien-être où les clients sont immergés dans le passé puisque les outils et le décor sont le plus souvent étudiés pour rappeler le style d’antan. Ô Cofador est particulièrement fidèle à ce décor d’autrefois, et reçoit convenablement tous ses clients, même ceux qui viennent à l’improviste.

Les genres particuliers
Être barbier n’est pas l’apanage des hommes. Une femme s’est lancée dans ce métier et a ouvert son propre salon qu’elle a tout simplement baptisé La Barbière de Paris. Chez Alex, de Alex Barber’s Shop, le style vintage s’applique non seulement à la méthode utilisée pour les soins de la barbe et au décor du salon, mais aussi à l’ambiance générale. En effet, pour un moment de cocooning au masculin des plus agréables, un juke-box diffuse en continu les succès musicaux des années rétro.