Le RSI réclame à ce coiffeur la somme hallucinante de 1,5 million d'euros !

Le 10/03/2017 à 08h58 - Expert Zone

Une nouvelle de rentrée dont ce coiffeur se serait bien passé, et pourtant, l'erreur est là, et elle pourrait bien lui coûter cher... En effet, Ludovic Clément, gérant du salon éponyme à Reims (et accessoirement très actif sur MeilleurCoiffeur.com) a eu la très mauvaise surprise de recevoir un courrier du RSI lui réclamant la somme de 1,5 million d'euros (1 470 477 euros pour être précis)... Un kwak qui met le coiffeur dans une situation plus que délicate. En effet, abonné au prélèvement automatique pour s'éviter les pénalités de retard en cas d'oubli de paiement, le coiffeur a vu son compte débité de la somme folle de 1,5 million d'euros... Nous vous laissons imaginer la tête du compte, et le montant des agios qui va avec. Une position de la banque qui est tout autant incompréhensible que celle du RSI. Mais l'affaire ne risque pas de s'arrêter là. En effet, le coiffeur doit, selon les procédures en vigueur dans sa banque, prouver sa bonne foi afin de ne pas payer les frais de rejet... Une situation qui on l'espère va s'arranger prochainement... 

Ce n'est pas la première fois qu'une bourde du RSI vient mettre à mal un indépendant, mais la somme record de cette affaire pourrait bien faire entrer le coiffeur dans les annales du régime social des indépendants. Chaque bourde vient mettre un peu plus à mal la légitimité du régime, largement contesté par les entrepreneurs à cause de ses bourdes diverses et variées (ainsi que pour le montant des cotisations, qui aux yeux des entrepreneurs, ne sont pas justifiées au vu des remboursements en vigueur par le régime). Le RSI a pourtant dernièrement communiqué ses chiffres, et a mis une forte baisse des litiges et des erreurs. Une preuve de bonne foi qui n'aura tout de même pas suffi à redorer l'image du régime social, qui se fait tirer dessus à boulets rouges par les candidats à la présidentielle. 

Attention tout de même aux sirènes des candidats à la présidentielle qui prônent sa suppression pour un passage au régime général des entrepreneurs. Le taux de prélèvement du RSI oscille entre 39 et 43% en fonction du salaire cotisé, contre un prélèvement moyen pour les salariés du régime du régime général 70%.