Le salon Tchip de Roubaix, braqué la veille de Noël, ferme finalement définitivement son rideau...

Le 02/03/2017 à 11h23 - Expert Zone

Une bien triste nouvelle, qui nous a mis en rogne... Souvenez-vous, nous vous en parlions le 16 janvier. Le salon de coiffure Tchip du centre-ville de Roubaix, rue du Vieil-Abreuvoir, ne rouvrait pas ses portes après avoir été braqué la veille de Noël. Il aura fallu attendre le 17 janvier pour que celui-ci aille de l'avant, et soulève son rideau. Mais nos collègues de la Voix du Nord nous ont indiqué aujourd'hui que, malgré toute la volonté mise dans le surmontage de cette épreuve, le salon ferme définitivement ses portes... 

Le gérant a en effet pris la difficile décision de liquider le fonds de commerce : "On n’a pas su faire face, la perte est trop importante". Le gérant a également subi de nombreuses menaces de représailles, auxquelles la police a, semble-t-il, fait la sourde oreille : "On a alerté la police, mais je ne sais pas si la coiffeuse a porté plainte. Cet acharnement n’est pas anodin" déclare Fabrice Hardelin, le gérant du salon. Aujourd'hui, il a pris la décision de jeter l'éponge.

Une bien triste nouvelle, qui a le don de nous révolter... Un salon qui ferme pour un butin de 150 euros volé la veille de Noël... Quelle tristesse...