L'Oréal sous le coup d'une class action au Etats-Unis à cause de son défrisant !

Le 19/09/2016 à 11h03 - Expert Zone

Un coup dur pour la multinationale française. En effet, une "class action" (un regroupement de plaignants) vient d'être monté aux Etats-Unis à l'encontre de la société, à cause d'un des produits qu'elle commercialise sous la marque "Optimum" : le No-Lye Amla Legend. Il s'agit d'un défrisant à destination de la communauté noire-américaine, qui provoquerait selon l'accusation des "blessures troublantes et inquiétantes dont des pertes de cheveux, une irritation du cuir chevelu, des vésicules et des brûlures".

L'affaire est défendue par le ténor du barreau, Mark Geragos, connu également pour être l'avocat de nombreuses stars hollywoodiennes (Michael Jackson, Nicole Richie...). Et il faut dire que le jeu en vaut la chandelle. En effet, 100 000 femmes sont potentiellement concernées par cette class action, qui demandent des dommages et intérêts d'un montant minimal de 5 millions de dollars. Mais l'avocat espère bien faire monter la facture à plusieurs centaines de millions de dollars (selon ses dires), tout en stipulant que celui-ci était ouvert à la discussion : "Si L'Oréal veut discuter, nous sommes ouverts à la négociation" précise l'avocat. 

Affaire à suivre !