Manuel Valls souhaite la suppression du RSI !

Le 02/04/2015 à 09h57 - Expert Zone

Le Premier Ministre s'est exprimé mardi au sujet du RSI. Et les nouvelles pourraient être plutôt encourageantes pour les coiffeurs, et les autres indépendants évoluant en France. En effet, Manuel Valls s'est dit favorable à "supprimer le régime social des indépendants et de le rattacher au régime général". Il a en effet déclaré que c'était une possibilité, et a précisé qu'un député était déjà en train de plancher sur le sujet. 

RSI supression


"Le RSI, qui a été réformé il y a quelques années, est un désastre. Ça ne marche pas. Je suis favorable à une réforme et à ce qu’on trouve pour ces indépendants la bonne solution". Les propos du Premier Ministre n'ont pas été tendres avec cet organisme défaillant. Et il en a profité par la même occasion pour jeter quelques pavés dans la mare : "Encore un dossier qui n’avait jamais été traité et que nous sommes en train je l’espère de régler grâce à un certain nombre de propositions qui nous seront faites"
Il faut reconnaître que le RSI, depuis quelques temps est sur la sellette. En effet, l'action conjuguée de plusieurs mouvements de contestation met à mal l'organisation. Le mouvement pour la liberté de la sécurité sociale (MLPS) présidé par le célèbre Claude Reichman a décidé de l'attaquer par la voie légale (même si le dernier avis de la cour de justice de Limoges a mis un coup d'arrêt au mouvement en déclarant que le RSI était une caisse obligatoire, contrairement à ce que défend le mouvement). En parallèle, d'autres mouvements ont décidé de battre le pavé, comme le mouvement Coiffure en Danger qui avait appelé à la manifestation le 9 Mars

Mais quoi qu'il en soit, il est bon de ne pas se faire d'illusions sur le sujet... En effet, le RSI est une caisse qui engrange chaque année de nombreux bénéfices, qui permettent d'être redistribués et de combler le trou de la sécu. Si le RSI sera probablement réformé (enfin, il y a de grandes chances que seul le nom change, mais que rien n'évolue...), il n'en reste pas moins que les cotisations des indépendants continueront à être aussi excessives. N'y voyez donc pas une possible baisse des charges, vous seriez déçus...