Quels sont les diplômes nécessaires pour ouvrir une franchise ?

Le 23/09/2015 à 16h34 - Franchise Zone

Un Brevet Professionnel en coiffure est une condition d’éligibilité pour rejoindre un réseau de franchise. Ce seul diplôme doit cependant être assorti de différentes qualités professionnelles.


Le BP, un indispensable

Votre BP de coiffure en poche, vous êtes éligible pour ouvrir un salon franchisé. En tant que manager et propriétaire de votre point de vente, vous remplissez trois rôles principaux. Vous êtes d’abord coiffeur. Recevoir vos clientes pour réaliser les soins sollicités ou les conseiller vers ceux qui feront ressortir leur beauté fait partie de vos attributions.
En tant que propriétaire d’un salon franchisé, vous endossez aussi le rôle d’animateur. Dans ce sens, vous êtes amenés à présenter les produits de la marque. Vous devez également être une force de motivation pour votre équipe. Celle-ci est composée de personnes ayant au moins un CAP en coiffure. Elles peuvent avoir une spécialisation ou une mention complémentaire en tant que coloriste permanentiste ou en tant que styliste visagiste.
Enfin, en tant que propriétaire et gérant d’un commerce de service, vous êtes gestionnaire de votre personnel, de votre stock, de vos rendez-vous… Vous êtes le premier responsable de la tenue de la comptabilité et de la tenue de caisse. Vous êtes celui qui établit le contact avec votre franchiseur pour toutes les questions afférentes à l’exploitation de votre point de vente.


Les qualités personnelles

Au-delà du diplôme, la prestation de coiffeur nécessite différentes qualités personnelles. Le dynamisme et la résistance sont essentiels pour assumer vos différents rôles. Vous devez aussi avoir une forte capacité d’écoute et être attentif pour apporter une réponse satisfaisante à vos clientes. Vous devez être une force de proposition et faire preuve de créativité. La gestion d’un salon franchisé nécessite d’avoir un tempérament de leader : vous devez rallier votre équipe pour l’atteinte des objectifs que vous vous êtes fixés, que ce soit en termes de qualité du service ou de chiffres d’affaires.
Au-delà de toutes ces qualités requises, vous devez avoir une forte motivation pour toujours aller de l’avant lorsque les difficultés se présentent.


La maîtrise du concept de la marque

Votre diplôme et vos qualités ne suffisent pas pour tenir votre salon franchisé. Des formations initiale et continue sont aussi nécessaires. Dans le cas de Camille Albane, vous êtes formé à l’esprit de la marque ainsi qu’aux produits et aux techniques avant même l’ouverture de votre salon. C’est l’occasion d’orienter vos compétences et vos connaissances vers les spécificités de Camille Albane, une marque positionnée dans le haut de gamme qui s’adresse aux femmes actives et exigeantes de 30 à 45 ans.
En cours d’exploitation, vous et votre équipe pourrez vous inscrire aux séances de formation et aux stages organisés par la marque tout au long de l’année dans son centre à Paris. Ces séances sont axées sur divers modules qui font la signature de la marque : coiffeur-coloriste-maquilleur. Les techniques de coiffure, comme la coupe et la coloration, sont abordés durant ces séances. Les formations couvrent également le domaine du management et du coaching. Ces formations sont dispensées par des instructeurs qui ont une parfaite maîtrise des techniques Camille Albane.
Pour maintenir tous ses franchisés au même niveau, la marque organise périodiquement des séminaires et des roadshows. C’est lors de ces événements que les nouveautés Camille Albane sont présentées au réseau. Ces nouveautés concernent les techniques et le savoir-faire purement liés à la coiffure, sans oublier la communication, le marketing ou les produits.