Un coiffeur propose un concept inédit... et risque très très gros !

Le 30/11/2016 à 09h43 - Expert Zone

C'est un article paru dans le journal Le progrès qui nous a fait bondir... En effet, on y voit un salon de coiffure qui a créé un concept "inédit", en louant ses fauteuils de coupe à des coiffeurs ayant opté pour le statut d'autoentrepreneur. Une idée assez proche du modèle d'Uber, que le coiffeur a voulu adapter à la coiffure...
Le coiffeur déclare en avoir "marre de ce fil entre l’employé et le patron. Je voulais que chacun travaille pour soi et assume ce qu’il fait. J’avais envie d’un système nouveau.". Il a donc ouvert un local ou il loue les sièges à deux de ses consoeurs, sous le statut d'autoentrepreneur. "Chacun apporte ses outils et ses produits et nous travaillons côte à côte tous les trois.". Et pourtant, le coiffeur prend de très gros risques en ouvrant un salon de la sorte... 




En effet, cette pratique est extrêmement risquée, et le coiffeur pourrait bien voir les autoentrepreneurs requalifiés comme salariés en cas de contrôle de l'URSAFF. Et l'explication est très simple : le coiffeur, en louant ses fauteuils à ses consoeurs, fournit l'outil de travail aux coiffeuses, ce qui établit aux yeux de l'URSAFF un lien de hiérarchie, et donc une raison de requalification des autoentrepreneurs en tant que salarié, profitant au passage d'un juteux rappel de cotisations salariales. 
Une faille qu'Uber a su exploiter en demandant aux chauffeurs d'utiliser leurs propres voitures, n'établissant de ce fait pas de lien hiérarchique. De plus, la startup de convoyage de personnes a les moyens financiers de se défendre, ce qui n'est pas le cas de l'entrepreneur... 

Bref, un gros risque, pour un jeu qui n'en vaut pas forcément la chandelle... A réfléchir si jamais l'idée vous tente...