Un réseau de cambrioleurs spécialisés dans les salons de coiffure démantelé à Lille

Le 29/01/2015 à 15h40 - Expert Zone

Le crime organisé touche toutes les personnes, et les salons de coiffure sont de plus en plus la cible de cambrioleurs, nous en parlions en Décembre. Et bien nous avons une excellente nouvelle pour les coiffeurs : un réseau de cambrioleurs vient d'être démantelé à Lille. Ce réseau s'était spécialisé dans le cambriolage de salons de coiffure, et avait fracturé pas moins de 18 salons rien que sur la métropole Lilloise. Ce sont donc 4 hommes qui ont été interpellés par la sureté départementale. D'après les informations de nos confrères de La Voix du Nord, les suspects s'intéressaient essentiellement aux shampooings haut de gamme de marque Kerastase. Des produits qu'ils revendaient ensuite sur Internet (ce qui ne va pas plaire à l'association Coiffure en Danger... :-) )...

Cambriolages salons de coiffure


Les faits commencent début Novembre, période à laquelle les policiers de la région Nord observent une recrudescence de cambriolages dans les salons de coiffure, essentiellement dans la métropole lilloise. Et le mode opératoire est toujours plus ou moins similaire : le ou les individus brisent les portes ou les vitrines d'un salon, puis volent le fond de caisse et les produits de marque Kerastase. En moins d'un mois, ce sont pas moins de 18 salons qui ont été victime de ces cambriolages, dans les villes de Bondues (un même salon touché 2 fois), Wattrelos, Croix ou encore Tourcoing entre autres. 
La sureté départementale se saisit donc de l'enquête et commence à étudier les vidéos de surveillance, ce qui leur permet de remonter à 4 hommes, 3 Roubaisiens et un Tourquennois, déjà bien connus des services de police. Le 25 janvier, alors qu'ils sont filés par la police, les 4 hommes fracturent 2 salons à Lys les Lannoy. Les cambrioleurs de 19 ans sont interpellés au moment ou ils déchargent leur butin, et la piste permet de remonter à 2 autres individus interpellés dans la nuit. 

Les 2 interpellés sont sortis de garde à vue avec une convocation devant le tribunal. Les 2 autres ont été déférés devant le magistrat en comparution immédiate. Les suspects sont mis en cause dans 18 cas de cambriolage de salons de coiffure.