Une cliente refuse de payer son coiffeur, la gendarmerie intervient...

Le 31/10/2016 à 10h11 - Expert Zone

On marche sur la tête... Ce vendredi, à Vannes, s'est déroulée une scène incroyable... En effet, une cliente a décidé de franchir le pas de porte d'un salon de coiffure Tchip pour aller se faire couper les cheveux, et se faire poser une couleur. Mais au moment de payer, celle-ci, de mauvaise foi évidente, a pris la décision de ne pas payer. Motif ? La coupe brushing sur la vitrine a été annoncée à 20 euros, elle ne voit donc pas pourquoi elle devrait payer sa coupe couleur brushing 42 euros... 




C'est une jeune coiffeuse du salon qui a du gérer dans un premier temps la cliente indélicate. Rapidement, la jeune femme contacte sa patronne : "Elle m’a demandé ce qu’elle devait faire. Je lui ai répondu que la cliente devait payer la prestation sinon nous alerterions la police. Nous travaillons avec des forfaits. Celui à 22 € comprend un shampoing, une coupe et un brushing. Si la personne veut des mèches, c’est 20 € en plus. C’est écrit noir sur blanc".
Mais la cliente n'en a pas démordu, et refusait de payer. La police a donc été dépêchée pour régler l'affaire. Oui oui, la police, pour une affaire de 20 euros... Proprement scandaleux ! Après une négociation longue, la clienter a finalement accepté de payer, mais pas la totalité de la prestation. 32 euros seulement. La responsable du salon a décidé quant à elle de porter plainte. La cliente sera convoquée pour s'expliquer dans les jours à venir... 

Conclusion : pour 10 euros, la cliente de mauvaise foi manifeste a fait déplacer des fonctionnaires de police, a mobilisé la patronne du salon et la jeune salariée pendant près d'une heure, de tout bien entendu devant la clientèle médusée. Une honte !