Une lycéenne interdite de cours parce qu'elle perd ses cheveux à Perpignan

Le 17/09/2014 à 09h52 - Coiffure insolite

On pensait que ces histoires n'arrivaient que aux Etats Unis (cf. l'enfant Navajo exclu de l'école à cause de ses cheveux longs, ou encore cette lycéenne exclue à cause de ses cheveux rouges), mais il semblerait bien que le phénomène soit en train de gagner la France... En effet, nous apprenons aujourd'hui au travers du quotidien La dépêche qu'une jeune lycéenne à Perpignan a été interdite de cours à cause de sa perte de cheveux. 
Pourtant, la situation autoriserait le proviseur du lycée à revoir son code de conduite. En effet, Myriam, jeune lycéenne de 17 ans est atteinte d'une maladie (pelade décalvante)- depuis maintenant 7 ans, ce qui engendre une perte de ses cheveux par plaque. La jeune femme porte donc en permanence une casquette, afin de cacher son crâne qui commence à sérieusement se dégarnir. Seulement voila, le code de conduite du lycée interdit les casquettes au sein de l'établissement, et a donc pris la décision d'exclure la jeune lycéenne tant que celle-ci ne se conforme pas à ce code de conduite. 
Si on comprend tout à fait la décision du proviseur pour les élèves "normaux", les soucis de santé de la jeune fille devraient autoriser une dérogation à ce règlement. C'est en tout cas ce que pensent les 200 élèves, qui ont organisé la semaine dernière un sit-in devant les grilles de l'établissement. Suite à cette action, une réunion a été organisée par le proviseur avec les représentants des parents d'élèves et les élèves. Une réunion qui a permis au directeur de l'établissement de conforter sa position, à savoir que celui-ci autorise l'adolescente à porter un bandeau ou un bonnet, mais en aucun cas une casquette. Une situation qui semble bien embourbée... 
La jeune femme a déclaré : "ma situation n'a jamais posé de problème au collège. Je venais avec une casquette, un bonnet ou un bandana et personne ne s'en est plaint. On comprenait que ce n'est pas agréable. Ici, au lycée Maillol, on ne m'a rien dit durant les dix premiers jours de la rentrée et, finalement, Mme le proviseur adjointe a été choquée par ma casquette. Elle considère que cela ne fait pas bien, que cela peut gêner des élèves et que cela peut être perçu comme un privilège par certains. Voilà, depuis, on m'interdit l'accès au cours avec ma casquette. Malheureusement, comme j'ai perdu pas mal de cheveux cet été, je ne peux plus mettre de bandeau et un bonnet c'est chaud pour la saison et pas trop féminin. Je préfère ma casquette qui me permet de conserver une certaine féminité"
La maman de la jeune Myriam ont saisit l'inspection académique, et sont en attente de réponses. Depuis, les cours ont repris normalement dans le lycée de Perpignan, la jeune femme étant malheureusement toujours interdite de cours pour le moment. Affaire à suivre donc !

Perte cheveux interdiction casquette