A propos des pellicules

Le 31/12/2012 à 17h53 - Soin des cheveux

Les pellicules désignent des petits morceaux de peau morte, des squames issues du cuir chevelu qui se libère des cellules superficielles de l’épiderme. Lorsqu'elles sont trop épaisses ou trop nombreuses, les pellicules sont gênantes et inesthétiques.

On distingue généralement deux types de pellicules. Les pellicules sèches sont blanches, fines et plates qui se détachent facilement. Elles entraînent des démangeaisons du cuir chevelu. Les pellicules sèches s’expliquent par un renouvellement cellulaire trop rapide de l’épiderme. Les pellicules grasses sont petites, rondes et présentent une coloration jaune. Elles collent plus ou moins au cuir chevelu. Ces pellicules sont présentes sur les cheveux gras. Ici également des démangeaisons apparaissent.



 Les causes et facteurs favorisants

Les pellicules ont différentes causes. Elles peuvent résulter de maladies qui atteignent le cuir chevelu.  Par exemple, des pellicules peuvent apparaître chez des personnes victime d’un psoriasis ou un eczéma. Parfois, une infection par une mycose entraîne également la formation de pellicules. Dans tous les cas, c'est en consultant un médecin que l’on peut diagnostiquer la maladie à l’origine des pellicules. Lorsqu’il doute, le médecin réalise un prélèvement qu’il fait analyser par un laboratoire d'analyses. Lorsqu’il est sûr que les pellicules ne sont pas le résultat d’une pathologie spécifique, la situation se corse, car l'origine des pellicules devient difficile à déterminer. Il existe toutefois des facteurs répandus qui favorise leur apparition, et contre lesquelles ont peut y remédier. C’est notamment le cas du tabagisme, du recours excessif au sèche-cheveux, de l’utilisation d’un shampoing mal adapté, d’un mauvais rinçage du shampoing, du stress, de l'anxiété, d’une inflammation du cuir chevelu en raison d’un manque d’hygiène, d’un excès de sébum, de grattages répétitifs.

 Conseils au quotidien

Si vous avez la peau sèche, ne vous lavez pas les cheveux tous les jours. Bannissez les produits trop agressifs au profit de shampoings doux. Ne vous grattez pas, ou alors grattez-vous le moins souvent même lorsque vos pellicules, car en vous grattant, vous courrez le risque de provoquer une inflammation. Or une inflammation accélérera l’apparition des pellicules et pire, elle favorise leur multiplication des pellicules. Dans le cas où les pellicules sont fréquentes, ou que votre cuir chevelu rougit ou vous démange excessivement, une consultation après d’un médecin généraliste ou d’un dermatologue s’impose.

 Traiter les pellicules

En cas de maladie spécifique, vous recevrez un traitement spécifique. Des médicaments locaux (sous forme de shampoing, crème...) seront prescrits à l’occasion. Il arrive également que des médicaments dont l’administration se fait par voie orale ou par injections soient prescrits. Les pellicules sèches ou grasses sont traitées au moyen de shampoings qui ralentissent la régénération cellulaire. Vous aurez à alterner leur utilisation avec celle d’un shampoing doux à usage fréquent. Par ailleurs, on reconnaît à certaines plantes (par exemple : la myrrhe, l’eucalyptus, ou le tussilage) des propriétés antipelliculaires. Elles sont parfois présentes dans la formule de ces shampoings. Avant le shampoing, appliquez sur votre cuir chevelu une lotion apaisante afin d’atténuer les démangeaisons et assainir la peau. Enfin, il faut toujours consulter un médecin, ou à la rigueur, demander les conseils d’un pharmacien.